Articles sur Moyen-Orient

Affichage de 1 à 20 de 92 articles

Le tracé du gazoduc Turkish Stream qui doit relier la Turquie à la Russie via la mer Noire. DR

Ankara-Téhéran-Moscou, axe énergétique et géopolitique

Carrefour d’oléoducs et de gazoducs, la Turquie, dont la dépendance énergétique à l’égard de l’Iran et de la Russie va croissant, s’oriente vers une alliance géopolitique avec ses grands voisins.
Hani al Monsouri, porte-parole du groupe Ansar al-Sharia lors d'une conférence de presse à Benghazi (septembre 2012, Libye) . AFP PHOTO/ABDULLAH DOMA

Les djihadistes et les révoltes arabes : l’expérience inaboutie d’Ansar al-Sharia

Le salafisme djihadiste tel qu’incarné par le mouvement Ansar Al-Sharia, peu avant la création de Daech, a échoué à fédérer les populations musulmanes autour d’une même idéologie.
Les femmes kurdes ont été à la fois actrices et enjeux du conflit contre Daech. À quel prix? (photos issues du compte flickr du mouvement de guérilla kurde). Kurdish YPG Fighters/Flickr

Quel avenir pour les femmes kurdes d’Irak et de Syrie ?

La fin du projet d’autonomie kurde emportera-t-elle avec elle l’avenir des femmes kurdes, à la fois actrices et enjeux médiatiques de la géopolitique syro-irakienne ?
Tableau de Jean-Baptiste Huysmans représentant le chef algérien l'émir Abd-el-Kader, protégeant les chrétiens à Damas en 1860, lors des massacres commis par les Druzes. Gros et Delettrez, catalogue de vente publique Orientalisme et Art islamique,/Wikimedia

Les minorités musulmanes et issues de l’islam : histoire d’une non-reconnaissance

Le sort des minorités musulmanes ou issues de l’islam ajoute une source de conflits à celui généré par des États à la légitimité souvent fragile, notamment en ce qui concerne les États arabes.
Évacuation de la Ghouta, dans les faubourgs de Damas, le 3 avril 2018. Louai Beshara/AFP

Syrie : penser après Homs, Alep, Idlib, la Ghouta…

La faculté qui est désormais donnée d’accomplir le crime en le donnant à voir de manière immédiate, comme en Syrie depuis 2011, corrompt notre faculté de penser.
Une jeune iranienne soutient le mouvement spontané « My stealthy freedom » (ma liberté furtive) aussi appelé « mercredi blanc ». My Stealthy Freedom

Iran : bas les voiles !

De plus en plus d’Iraniennes défient le gouvernement, brandissant leurs foulards dans les lieux publics. En solidarité, chaque mercredi dans le monde, d’autres femmes portent un voile blanc.
Paysans et bénéficiaires arabes du projet « Les chouettes ne connaissent pas de frontières ». Alexandre Roulin

Quand les chouettes réconcilient les hommes au Proche‑Orient

Un projet écologique autour de la conservation des chouettes orfraies a permis de rassembler autour d’une même table Israéliens, Jordaniens et Palestiniens. Un pas de plus vers la paix ?
Manifestation pro-gouvernementale à Téhéran, le 30 décembre 2017. Hamed Malekpour/AFP

Macron et l’Iran : les défis de la diplomatie de l’exigence

L’UE et la France, acteurs économiques majeurs en Iran, ont les moyens de mettre en œuvre une diplomatie originale mêlant exigence sur les droits humains et coopérations économiques.
Manifestation anti-Trump à Jérusalem-Est, le 11 décembre. Ahmad Gharabli/AFP

Donald Trump invente le G1

Avec la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump persiste dans les décisions polémiques, en dépit des réticences d’une partie de son administration.
Hasan Nasrallah durant une allocution télévisée à Baalbek, au Liban le 31 aoput 2017. AFP

Comprendre le Hezbollah, force régionale incontournable du Proche-Orient

Le Hezbollah est devenu incontournable au Liban et au-delà. Comment ce parti, tiraillé entre une base populaire, des velléités néolibérales et un Iran interventionniste se dessine-t-il dans la région ?
Démissionera, démissionera pas ? Les positions floues de Saad Hariri reflètent l'étau dans lequel Liban est actuellement pris, que ce soit en terme de politique intérieure ou internationale. Joseph Eid/AFP

Pris entre les feux saoudiens et iraniens, le Liban face à ses contradictions politiques

Le Liban est une fois de plus ballotté par les remous des tensions régionales qui montrent les limites d’un système politique fondé sur le consensus et les représentations confessionnelles.
Devant le Bataclan, à Paris, le 12 novembre 2016, jour de sa réouverture un an après les attentats de Paris. François Guillot/AFP

Terrorisme islamique : déclin ou métamorphose ?

S’il était présomptueux de claironner l’annonce de la décomposition du terrorisme islamique, l’image de fortes inflexions s’impose.
Visite du Louve d'Abu Dhabi, le 8 novembre 2017. Ludovic Marin/AFP

Le Louvre à Abou Dhabi : de l’art consommé…

Quel meilleur visage que celui d’Hermès au parfum sulfureux pour signifier la rupture intervenue dans l’engagement français sur le champ culturel en ce début de XXIᵉ siècle ?

Les contributeurs les plus fréquents

Plus