Menu Fermer

Articles sur Marine Le Pen

Affichage de 101 à 120 de 123 articles

Benoît Hamon souhaite verdir les politiques agricoles en privilégiant une approche agro-écologique. Thomas Samson/AFP

Agriculture : les programmes à trous des prétendants à l’Élysée

Réforme des filières et des institutions agricoles, régulation des prix et limitation de la spéculation financière : les candidats ont pour l’instant fait l’impasse sur ces dossiers essentiels.
Novembre 2016. Nigel Farage rend visite à Donald Trump quelques jours après sa victoire dans les urnes. Nigel Farage/Wikimedia

La nouvelle Internationale planétaire des nationalistes

Cela fait plus de dix ans qu’on assiste, à travers toute la planète, à une forte hausse des crispations souverainistes, des irruptions d’anxiété identitaire et de xénophobie.
Marine Le Pen sur France 2, le 9 février 2017. Thomas Samson / AFP

Le FN en 144 engagements, et 140 signes

Loin de réduire la pensée, la communication sur les médias sociaux, sur Twitter en particulier, est d’une grande force et efficacité. La preuve par le FN.
François Fillon et son épouse, le 29 janvier à Paris. Eric Feferberg/AFP

Penelopegate : vraiment tous pourris ?

Peu à peu s’installe l’idée que, d’une façon ou d’une autre, l’objectif de nos gouvernants est d’abord de se servir avant de servir le bien commun. Fantasme ou réalité ?
Ni les sondeurs ni les médias n'avaient vu venir la vague Trump. Gage Skidmore/Flickr

L'avertissement Trump

Le problème n’est pas tant un effet d’imitation, qu’un effet de démonstration, ou d’avertissement : après la victoire de Trump, nous savons que les forces d’extrême droite peuvent l’emporter.
Donald Trump à Las Vegas, en février 2016. Le populisme guidant le peuple. Gage Skidmore

Donald Trump, Brexit, Marine Le Pen : le regain populiste

Redonner le pouvoir au peuple serait la solution miracle aux défaillances de la démocratie. Mais les promoteurs du Brexit, tout comme Donald Trump, doivent maintenant faire leurs preuves.
Clôture à Calais. malachybrowne/Flickr

Les impasses du Front national (3) : l’improbable retour de la figure de l’Étranger

Le discours véhiculé par Marine Le Pen en France, en écho à celui qui domine au sein de l’extrême droite en Europe, érige l'exclusion de l’étranger comme la solution à la crise.
Le rayon des bières dans un magasin d'alimentation. Esther Dyson/Flickr

Les impasses du Front national (2) : la lutte contre la mondialisation

Le programme du FN pour 2017 insiste sur la nécessité de sortir du tourbillon de la mondialisation pour protéger l’intérêt de la France et des Français. Cette stratégie est une erreur de jugement.
Marine Le Pen se voit déjà au second tour de la présidentielle. Franck Pennant/AFP

Les trois impasses du Front national (1) : la tentation de la souveraineté

Le parti de Marine Le Pen veut instituer un « ministère des Souverainetés » chargé de renégocier les Traités européens et redonner à la France sa pleine autonomie. Un fantasme.
Nuit debout, le 16 avril 2016 à Paris. Olivier Ortelpa/Flickr

La société et ses acteurs politiques : jeu de miroirs

Les acteurs politiques, tentés de s’ajuster à la méfiance et à l’individualisme ambiants, sont peut-être en retard sur ce qui va dans le sens d’un retour au sens, à la solidarité et à l’engagement.
L’Union européenne n’a pas à s'inquiéter : la tendance à l'« exit » ne contaminera pas d'autres pays membres. John Macdougall/AFP

La force dissuasive du Brexit

Le chaos qui règne outre-Manche va dissuader les dirigeants politiques des pays européens de s’engager dans un référendum qui risquerait de remettre en cause leur carrière.
Meeting de Marine Le Pen le 1er mai 2012. Blandine Le Cain/Flickr

Le Front national, un parti de plus en plus national

Au-delà des milieux traditionnels où le FN a renforcé – souvent massivement – son influence, le parti de Marine Le Pen a su s’attaquer à ceux qui, jusqu’alors, lui étaient relativement hostiles.
A la Réunion, les partisans de Didier Robert (LR) célèbrent sa victoire. Grondin Emmanuel / AFP

Régionales 2015, la nouvelle configuration

Retour sur le scrutin des régionales: un premier tour marqué par l'arrivée en tête du FN, un second par son échec, la victoire de la droite et la rétractation de la gauche.
La candidate du FN, le 17 avril dernier à Paris. Joël Saget/AFP

Le FN de Marine Le Pen : ni Vichy, ni antisystème

Pour combattre le Front national, au lieu de le démoniser, il faut commencer par souligner qu’il est un parti banalement capitalo-présidentialiste, pas plus antisystème que d’autres.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus