Menu Close

Articles on responsabilité sociétale des entreprises (RSE)

Displaying 1 - 20 of 111 articles

Des manifestants portent des masques des milliardaires Bill Gates et Jeff Bezos lors de la COP15 sur la biodiversité, le 15 décembre 2022, à Montréal. Pour la première fois dans une COP, les grandes entreprises, présentes en grand nombre, avaient leur propre agenda. La Presse canadienne/Ryan Remiorz

COP15 sur la biodiversité : les entreprises veulent - aussi - faire partie de la solution

Lors de la COP15, les entreprises ont réclamé un engagement politique fort, avec l’adoption d’un cadre ambitieux, aux objectifs mesurables. Mais leur engagement n’est pas sans soulever des questions.
En Europe, les informations fournies par les entreprises seront désormais certifiées et auditées par des organismes tiers indépendants. Flickr

La comptabilité entame sa mue socio-environnementale

Le Conseil de l’Union européenne a entériné fin novembre une directive qui ouvre la voie vers un cadre comptable intégrant la performance RSE des entreprises.
Pour Milton Friedman (à gauche) la responsabilité sociale des entreprises est « d’accroître leurs profits ». Pour Edward Freeman, le capitalisme est contraint de prendre en compte toutes « les parties prenantes ». Montage Wikimedia commons / University of Virginia

Deux conceptions de l’entreprise « responsable » : Friedman contre Freeman

Les manières dont l’entreprise doit contribuer au bien public opposent deux courants de pensée. Cependant, la mise en œuvre de leurs principes peut aboutir à des résultats très proches.
Les dépenses publicitaires mondiales dans le digital devraient ralentir jusqu’à atteindre une croissance de « seulement » 6,8 %. Shutterstock

Le marketing digital est-il en voie de disparition ?

Le ralentissement du marché oblige aujourd’hui les acteurs à relever des défis de plusieurs ordres : éthique, écologique, juridique et commercial.
Pierre Sudreau, homme politique, chargé par le président Valéry Giscard d’Estaing d’établir un dossier sur la réforme de l’entreprise, lors d’une conférence de presse à Paris, le 13 février 1975. AFP

Associer les salariés à la gouvernance d’entreprise, une invention française (et pas allemande)

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le général de Gaulle développait l’idée d’une meilleure association du capital et du travail dans le but d’éviter une fracture de la société.
L’évolution actuelle des pratiques de travail relève d’une transformation sociétale profonde. Negativespace

Comment les DRH se représentent le travail de demain

Selon un panel de responsables des ressources humaines, les compétences en gestion de l’incertitude devraient notamment monter en puissance tandis que les organisations deviendront plus flexibles.
La dimension déclarative de nombreux classements et processus de labellisation montre aujourd’hui clairement ses limites. Loïc Venance / AFP

Le scandale Orpea, un cas de « greatwashing » au détriment des patients… et des soignants

La logique d’optimisation des coûts exercée par l’opérateur privé de maisons de retraite a conduit à un découplage entre réalités internes du travail et affichage externe.
La recherche a identifié de nombreux bienfaits dans la pratique de la méditation, dont une réduction du stress et de l’anxiété. Shutterstock

Méditation en entreprise : les critiques sont les mêmes que celles visant la RSE il y a 20 ans

Et si la « corporate mindfulness » n’était qu’un outil au service de la performance économique ? Cette question fait écho aux premiers débats autour de la responsabilité sociale des entreprises.
Le livre « Les Fossoyeurs » a révélé début 2022 des problèmes structurels qui n’apparaissent pas dans les évaluations extrafinancières de l’opérateur privé d’Ehpad. Max Pixel

Affaire Orpea : mais à quoi servent les notations ESG ?

Les agences de notation n’ont plus le temps de se livrer à des analyses approfondies et s’appuient sur des données autodéclarées par les entreprises qui ne reflètent pas les éventuels problèmes.
Les systèmes de management de la RSE en France apparaissent plus performants qu’en Allemagne ou aux États-Unis. Shutterstock

RSE : la performance remarquable des entreprises françaises en 2021

Une étude mondiale classe la France en troisième position derrière la Suède et la Finlande. Des marges de manœuvre pour faire encore mieux existent, notamment en matière d’achats responsables.
Facebook s’est récemment doté d’une « cour suprême » composée de personnalités politiques ou du monde des ONG pour contrôler les politiques internes de l’entreprise. Shutterstock

La représentation de l’intérêt général en entreprise, un modèle qui reste à trouver

Les formes de gouvernance qui affichent des missions au-delà de l’objectif de maximisation du profit ou celles qui instaurent une « cour suprême » manquent encore de maturité.
La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili en conférence de presse le 10 février 2021 après avoir présenté en Conseil des ministres le projet de loi climat. Ludovic Marin / AFP

Pourquoi la loi climat ne rendra pas la commande publique forcément « plus verte »

Les critères sociaux et environnementaux sont toujours soumis aux impératifs de non-distorsion de la concurrence et de « bonne gestion » des deniers publics.
Les limites du dispositif introduit par la loi Pacte ont de quoi faire hésiter les dirigeants des entreprises quant à l’adoption du nouveau statut.

La société à mission, une influence encore modeste

Des blocages relatifs aux investissements et aux évolutions organisationnelles nécessaires, mais aussi au comportement du consommateur, freinent l’adoption du label prévu par la loi Pacte.
Vendre des yaourts, des assurances ou du papier toilette reste intrinsèquement utile, avec ou sans « raison d’être ».

Débat : L’entreprise à mission détourne l’entreprise de sa mission

Le statut apparu avec la loi Pacte donnerait aux entreprises un rôle politique qu’elles ne devraient pas avoir, leur vocation sociale étant avant tout de réaliser des profits… et de payer des impôts !

Top contributors

More