Menu Fermer

Articles sur anthropocène

Affichage de 1 à 20 de 27 articles

Le discours effondriste connaît un succès grandissant en France depuis les années 2010. Shutterstock

Pour une étude critique de la collapsologie

Collapsologie, collapsosophie, collapsopraxis… Derrière ces néologismes se déploie une pensée qui se veut scientifique. Mais l’est-elle vraiment ?
Gravure extraite d’un livre de voyages (1865) montrant la mine de charbon de Pontypool, au Pays de Galles (Grande-Bretagne). shutterstock

Bonnes feuilles : « Les Révoltes du ciel »

Dans « Les Révoltes du ciel », Jean-Baptiste Fressoz et Fabien Locher retracent, du XVe au XXe siècle, une histoire du changement climatique.
Yves Marchand et Romain Meffre, « William Livingstone House », photo tirée de la série « The Ruins of Detroit », 2006. Avec l'aimable autorisation d'Yves Marchand et Romain Meffre

Photographier les ruines pour (re)penser l’anthropocène

Les représentations post-apocalyptiques peuvent nourrir une prise de conscience en insistant sur la gravité des transformations que l’homme opère sur son environnement.
Le Jardin du tiers paysage, imaginé par Gilles Clément à Saint-Nazaire. LucasD/Wikipédia

Quel modèle pour une ville vraiment vivante ?

En marge de la ville intelligente ou collaborative existe une autre voie qui se propose de replacer les citadins au cœur de la nature.
Au Royaume-Uni, où la population est désormais confinée, un homme portant un masque marche dans la rue le 26 mars 2020. Oli Scarff/AFP

Face au « mini-effondrement » actuel, la réponse doit être démocratique

La pandémie, en ce qu’elle représente un risque majeur donc exceptionnel, appelle une réponse construite collectivement, et non pas par un petit groupe d’experts ou de décideurs.
Les déchets textiles sont des polluants majeurs dans les pays d'Asie du Sud-Est comme le Bangladesh. Swapan Photography / Shutterstock

Planetary Boundaries : un outil pour limiter l'impact environnemental de l'industrie textile

Ce cadre d'analyse permet de mesurer le niveau d'acceptabilité de l'activité par rapport aux ressources naturelles disponibles. Il pourrait constituer un outil précieux pour la filière textile.
Juin 2009, Alberta (Canada). En une semaine, près de 8 000 hectares de forêt partent en fumée. Cameron Strandberg.

Le développement durable en crise (climatique)

Face à l’ampleur de la crise environnementale, le développement durable a cessé d’être le concept le plus opératoire pour imaginer les termes et conditions d’une transition écologique volontaire.
Décrire les interactions et les solidarités, les inégalités ainsi que les choix collectifs de l'humanité doit être au coeur de la recherche face à l'avènement de l'anthropocène. CJMM/Pixabay

Anthropocène : l’humanité nécessite un programme de recherches en son nom

La clef de l’orientation des conduites face aux changements induits par l’activité humaine ressort des connaissances des sciences sociales.
Si l’impact de l’humanité sur la planète est particulièrement rapide et brutal, elle n'est pas la première forme de vie à provoquer des bouleversements planétaires. Shutterstock

Anthropocène : l’humanité mérite-t-elle une époque à son nom ?

L’anthropocène, qui peine a obtenir une reconnaissance scientifique officielle, accorde à l’humanité une place disproportionnée dans l’histoire du vivant.
Si une bouteille en PET sur deux en Europe est recyclée, moins d’une sur dix redeviendra bouteille. Hans/Pixabay

Déchets plastiques : la dangereuse illusion du tout-recyclage

Le tri de nos déchets reste un geste précieux, mais ne nous laissons pas aveugler par le mirage du tout-recyclage, qui ne peut résoudre le gros problème de gestion des déchets plastiques.
Balance/Imbalance, un projet photovoltaïque de l’architecte Hideaki Nishimura présenté en 2014 à la « Land Art Generator Initiative Competition ». LAGI 2014

Énergie, climat : nos techniques ne sont pas des solutions miracles

Nos solutions techniques ne sont pas des solutions miracles. C’est particulièrement vrai dans le domaine de l’énergie et encore davantage dans celui du changement climatique.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus