Articles on Boris Johnson

Displaying all articles

Boris Johnson applaudit les soignants britanniques devant le 10 Downing Street à Londres, le 28 mai 2020 à 20 heures. Tolga Akmen/AFP

Le yoyo de BoJo : la gestion symbolique de la crise du Covid-19 au Royaume-Uni

La popularité de Boris Johnson au Royaume-Uni s’est envolée au début de la pandémie avant de connaître une nette baisse. L’explication tient en partie à sa communication de crise.
Photo prise à Bodiam, dans le sud de l'Angleterre, le 9 avril 2020, en pleine pandémie. Ben Stansall/AFP

Le Brexit, une idéologie virale

Dans la foulée de la longue controverse du Brexit, le gouvernement Johnson a opté face au Covid pour un positionnement résolument opposé à celui des pays de l’UE.
Le négociateur européen de Brexit, Michel Barnier, lors d'une conférence de presse sur les négociations avec le Royaume-Uni, le 3 février 2020 à Bruxelles. Kenzo Tribouillard/AFP

Brexit : les négociations (re)commencent

L’UE et le Royaume-Uni ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour établir le cadre de leurs futures relations. Les négociations promettent d’être délicates.
Manifestation célébrant le quinzième annversaire de l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne, Varsovie, le 18 mai 2019. Janek Skarzynski/AFP

L’Europe des 27 ne veut surtout pas imiter le Brexit

Contrairement à ce qui avait parfois été annoncé, le Brexit n’a pas incité les opinions publiques des 27 États membres de l’UE à réclamer un « Exit » de leur propre pays. Au contraire, même.
Boris Johnson lors d'une conférence de presse tenue à Londres le 13 décembre 2019, au lendemain de la victoire des conservateurs aux élections législatives. Ben Stansall/AFP

Boris Johnson est-il le nouveau Disraeli ?

Le premier ministre britannique Boris Johnson dit volontiers s’inspirer de son lointain prédécesseur Benjamin Disraeli, dont il reprend à son compte la formule de « One nation conservatism ».
Boris Johnson dans un bateau baptisé Pathfinder (Éclaireur), Londres, le 2 décembre 2019. Hannah McKay/Pool/AFP

Brexit : voyage en terre inconnue

Les conservateurs, largement favoris des élections législatives britanniques du 12 décembre prochain, espèrent en tirer une majorité qui leur permettra de mener le Brexit à son terme.
Boris Johnson à l'école primaire de Middleton, Milton Keynes, le 25 octobre 2019. Paul Grover//PA Wire

Populisme à la britannique

Dans l’actuelle campagne législative, les deux principaux partis britanniques se focalisent sur la dénonciation de leurs ennemis bien plus que sur la promotion de leurs propres programmes respectifs.
Boris Johnson, le leader du parti conservateur britannique, pose avec ses partisans à Perth, en Ecosse, le 5 juillet 2019. Deux semaines plus tard, il deviendra premier ministre. Andy Buchanan/AFP

Le nouveau populisme des Tories

Le parti conservateur britannique, qui s'était de tout temps posé comme une formation parlementaire responsable, s'est dernièrement mué en parti populiste qui dénonce l'establishment et le Parlement.
Le plus ancien voyagiste de la planète, créé en 1841, s'est déclaré en faillite le 23 septembre dernier. Markus Mainka / Shutterstock

Thomas Cook, une faillite avant tout managériale

L’analyse financière du groupe révèle que les raisons invoquées par les dirigeants sont insuffisantes pour expliquer la faillite de Thomas Cook.
La reine Elizabeth II reçoit le premier ministre Boris Johnson à Buckingham Palace, en juillet 2019. Victoria Jones/AFP

La turbulente histoire des rapports entre la monarchie et le Parlement

Au Royaume-Uni, le recours au pouvoir monarchique pour contourner les contraintes de la démocratie doit être fait avec d’extrêmes précautions. L’histoire est là pour le rappeler.

Top contributors

More