Menu Close

Articles on Tunisie

Displaying 1 - 20 of 43 articles

Comment retenir les « cerveaux » désireux de partir s’installer à l’étranger ? Shutterstock

En Tunisie, l’enjeu de la fuite des cerveaux

De nombreux Tunisiens diplômés de l’enseignement supérieur émigrent, jugeant que les conditions de travail et de vie sont plus attractives à l’étranger. Comment faire face à ce phénomène ?
Stand au Bourget lors de la Rencontre annuelle des musulmans de Franceorganisée par Musulmans de France, ex-UOIF, branche française des Frères Musulmans, ici le 18 avril 2018. Jacques Demarton / AFP

Pourquoi le voilement du corps des femmes est au cœur du projet des islamistes

Plusieurs événements semblent témoigner d’une recrudescence de l’activisme islamiste qui fait du voile son fer de lance.
Sur cette fine feuille de plomb, des dessins et des textes en grec et en latin ont été incisés avec une pointe de métal. ARON bvba

Un témoignage des pratiques magiques de l'Antiquité : la tablette de malédiction de Tongres

Sur cette feuille de plomb, des dessins et des textes en grec et en latin ont été incisés avec une pointe de métal : ce sont des formules magiques destinées à nuire à un certain Gaius Julius Viator.
Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, (à droite) accueille son homologue israélien, Yair Lapidis, à Rabat, en août 2021. La normalisation des relations entre ces deux pays a précipité la rupture des relations diplomatiques maroco-algériennes. EPA-EFE/Alal Morchidi

Pourquoi l'Algérie a-t-elle rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc et quelles en sont les conséquences pour l'avenir ?

Au cours de la décennie écoulée, le Maroc a exploité la léthargie de la diplomatie algérienne et la paralysie de son système politique pour servir ses propres intérêts au détriment de l’Algérie.
Le 26 juillet 2021, des Tunisiens célèbrent le gel des activités du Parlement à Tunis. Fethi Belaid/AFP

La Tunisie, aux frontières de la légitimité démocratique

Plus qu’un changement de dirigeants ou de Constitution, le peuple tunisien semble réclamer une réinvention du « politique », au sens large de l’art de gouverner.
Le président Saïed (en bout de table) annonce à la télévision la dissolution du Parlement et la destitution du premier ministre Hichem Mechichi, le 25 juillet 2021, depuis le Palais de Carthage, à Tunis. Fethi Belaid/AFP

Tunisie, vers un bonapartisme libéral ?

Les récents événements tunisiens invitent à convoquer la notion de bonapartisme – l’action du président Saïed semblant à cet égard relever du bonapartisme libéral plus que du bonapartisme autoritaire.
Des employés municipaux tunisiens chargent le corps d’une victime du Covid-19 sur un camion à l’hôpital Ibn al-Jazzar dans la ville de Kairouan, le 4 juillet 2021. Fethi Belaid/AFP

En Tunisie, devoir de sépulture et droit à la sédition au cœur de la pandémie

Les mesures sanitaires entourant l’inhumation des personnes décédées du Covid-19 privent les familles de la possibilité de procéder aux rituels de deuil. C’est notamment le cas en Tunisie.
Après l'annonce du gel des travaux de l'Assemblée et du limogeage du Premier ministre par le président Kaïs Saïed, la nuit du 25 juillet a donné lieu à des scènes de liesse à Tunis et dans d'autres villes du pays, sans égard pour le couvre-feu en place visant à limiter la propagation du Covid-19. Fethi Belaid/AFP

Tunisie : entre crise sanitaire et politique, le président Kaïs Saïed tente de reprendre la main

Alors que la Tunisie est durement frappée par le variant Delta, l’action du président Kaïs Saïed fait basculer un pays jusqu’ici politiquement paralysé dans l’inconnu.
Devant un bureau de vote en Tunisie le 3 octobre 2011, lors des premières élections constituantes libres de l'histoire du pays. Lionel Bonaventure/AFP

Révolutions arabes, an X : des sociétés à jamais transformées

Les printemps arabes ont commencé en 2011. En dix ans, ce phénomène complexe a suscité un profond bouleversement du rapport au pouvoir des populations des pays concernés.
Des manifestants tunisiens affrontent des officiers de police formant un bouclier humain pour bloquer l'accès des manifestants au ministère de l'intérieur dans la capitale Tunis le 30 janvier 2021. Anis Mili/Afp

Le mécontentement populaire en Tunisie indique-t-il un nouveau vent révolutionnaire ?

La nouvelle vague de contestation qui a éclaté en Tunisie depuis deux mois ressemble à s’y méprendre à la première révolution il y a 10 ans. Rien de tel n’ a encore émergé dans les protestations.
La police tunisienne bloque l'accès des manifestants au bâtiment du Parlement le 26 janvier 2021 à Tunis. Fethi Belaid/AFP

La révolution au quotidien en Tunisie ou la puissance des fragiles

L’histoire se répète en Tunisie. En ce mois de janvier, de nouvelles manifestations, violemment réprimées, ont lieu dans tout le pays. La jeunesse en particulier réclame une démocratie durable.
Manifestation à Tunis le 14 janvier 2018 pour marquer le septième anniversaire du soulèvement qui a lancé le Printemps arabe. Fethi Belaid/AFP

Bonnes feuilles : « La face cachée des sociétés civiles au Maghreb : un espoir pour demain ? »

Comment les actions menées par les sociétés civiles au Maghreb se traduisent-elles concrètement ? Pour quels résultats ? Le Maghreb, un exemple de la reconstruction citoyenne.
L'avocate française Gisele Halimi photographiée le 6 mars 2004 à Fès lors d'un colloque “Rencontre des femmes des deux bords de la Meditérrannée”. ABDELHAK SENNA / AFP

Gisèle Halimi : plaider pour changer le monde

Gisèle Halimi, figure d’un XXᵉ siècle en ébullition, a croisé des situations qui ont laissé une trace écrite et orale en France, au Maghreb et jusqu’en Palestine
La région du sud tunisien est particulièrement aride, ce qui limite la construction d'infrastructures consommatrices d'eau. Mouna Mallek

Tunisie : l’entrepreneuriat dans le tourisme saharien n’est pas encore un relais de croissance durable

Le développement d’une offre durable et responsable dans les régions désertiques reste à l’état d’intention dans un pays dépendant du tourisme balnéaire de masse.
Atelier de préfiguration de la pépinière urbaine à Ouagadougou (Cabanon Vertical) Raphaël Besson

La pépinière urbaine de l’AFD : un nouveau régime de gouvernance de l’innovation urbaine ?

Pensé comme un outil d’intervention agile et complémentaire des instruments AFD traditionnels, la pépinière urbaine promeut de nouveaux modes de faire plus participatifs.
Discours du secrétaire général de Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) Noureddine Taboubi lors d'une grève générale dans la capitale Tunis le 17 janvier 2019. Fethi Belaid/AFP

Tunisie : quelle place pour le monde associatif ?

Dans la Tunisie de l’après–Ben Ali, les associations jouent un rôle majeur et complexe.

Top contributors

More