Menu Close

Articles on printemps arabe

Displaying 1 - 20 of 32 articles

Manifestants devant le Parlement à Tunis, le 26 juillet 2021. Fethi Belaid/AFP

La Tunisie, aux frontières de la légitimité démocratique

Plus qu’un changement de dirigeants ou de Constitution, le peuple tunisien semble réclamer une réinvention du « politique », au sens large de l’art de gouverner.
Le président Saïed (en bout de table) annonce à la télévision la dissolution du Parlement et la destitution du premier ministre Hichem Mechichi, le 25 juillet 2021, depuis le Palais de Carthage, à Tunis. Fethi Belaid/AFP

Tunisie, vers un bonapartisme libéral ?

Les récents événements tunisiens invitent à convoquer la notion de bonapartisme – l’action du président Saïed semblant à cet égard relever du bonapartisme libéral plus que du bonapartisme autoritaire.
Nés en large partie des décisions des anciennes autorités coloniales, les États du Moyen-Orient sont-ils encore viables ? Popartic/Shutterstock

Quel avenir pour les États du Moyen-Orient ?

Au Moyen-Orient, les événements de la décennie passée ont profondément remis en cause les États existants, au point de menacer leur existence même.
Après l'annonce du gel des travaux de l'Assemblée et du limogeage du Premier ministre par le président Kaïs Saïed, la nuit du 25 juillet a donné lieu à des scènes de liesse à Tunis et dans d'autres villes du pays, sans égard pour le couvre-feu en place visant à limiter la propagation du Covid-19. Fethi Belaid/AFP

Tunisie : entre crise sanitaire et politique, le président Kaïs Saïed tente de reprendre la main

Alors que la Tunisie est durement frappée par le variant Delta, l’action du président Kaïs Saïed fait basculer un pays jusqu’ici politiquement paralysé dans l’inconnu.
Des Palestiniens célèbrent le cessez-le-feu annoncé entre Israël et les deux principaux groupes armés palestiniens, à Gaza, le 21 mai 2021. Mohammed Abed/AFP

« In extenso » : Les printemps arabes et le conflit israélo-palestinien

Plus de dix ans après le début des printemps arabes, l’attention se porte actuellement de nouveau sur le conflit israélo-palestinien. Comment ces deux phénomènes sont-ils interconnectés ?
Devant un bureau de vote en Tunisie le 3 octobre 2011, lors des premières élections constituantes libres de l'histoire du pays. Lionel Bonaventure/AFP

Révolutions arabes, an X : des sociétés à jamais transformées

Les printemps arabes ont commencé en 2011. En dix ans, ce phénomène complexe a suscité un profond bouleversement du rapport au pouvoir des populations des pays concernés.
Des manifestants tunisiens affrontent des officiers de police formant un bouclier humain pour bloquer l'accès des manifestants au ministère de l'intérieur dans la capitale Tunis le 30 janvier 2021. Anis Mili/Afp

Le mécontentement populaire en Tunisie indique-t-il un nouveau vent révolutionnaire ?

La nouvelle vague de contestation qui a éclaté en Tunisie depuis deux mois ressemble à s’y méprendre à la première révolution il y a 10 ans. Rien de tel n’ a encore émergé dans les protestations.
La police tunisienne bloque l'accès des manifestants au bâtiment du Parlement le 26 janvier 2021 à Tunis. Fethi Belaid/AFP

La révolution au quotidien en Tunisie ou la puissance des fragiles

L’histoire se répète en Tunisie. En ce mois de janvier, de nouvelles manifestations, violemment réprimées, ont lieu dans tout le pays. La jeunesse en particulier réclame une démocratie durable.
Manifestation à Tunis le 14 janvier 2018 pour marquer le septième anniversaire du soulèvement qui a lancé le Printemps arabe. Fethi Belaid/AFP

Bonnes feuilles : « La face cachée des sociétés civiles au Maghreb : un espoir pour demain ? »

Comment les actions menées par les sociétés civiles au Maghreb se traduisent-elles concrètement ? Pour quels résultats ? Le Maghreb, un exemple de la reconstruction citoyenne.
Un combattant des forces rebelles syriennes soutenues par la Turquie tient une peluche dans la ville de Saraqib, province d'Idlib, le 27 février 2020. Bakr Alkasem/AFP

Idlib : vers un rapprochement entre la Turquie et les États-Unis ?

L’offensive syrienne sur la poche d’Idlib a forcé la Turquie à se tourner vers Washington et vers l’OTAN. L’alliance d’Ankara avec les forces occidentales reste toutefois fragile.
vladm/shutterstock

Bonnes feuilles : Le désastre syrien

La politique française vis-à-vis du monde arabe se caractérise par une grande inconséquence. On l’a notamment vu à la lumière de l’attitude de Paris sur le dossier syrien.
Manifestation à Alger le 12 juillet 2019. Le militaire représenté sur la pancarte est le chef d'état-major Ahmed Gaid Salah. AFP

L’armée algérienne à l’épreuve du mouvement citoyen du Hirak

L’armée algérienne se méfie profondément du Hirak, ce mouvement social qui a emporté le système Bouteflika. Au point qu’une alliance entre les militaires et les islamistes n’est pas à exclure…
Discours du secrétaire général de Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) Noureddine Taboubi lors d'une grève générale dans la capitale Tunis le 17 janvier 2019. Fethi Belaid/AFP

Tunisie : quelle place pour le monde associatif ?

Dans la Tunisie de l’après–Ben Ali, les associations jouent un rôle majeur et complexe.
Le cercueil du défunt Président porté par des officiers lors des funérailles nationales organisées dans le palais présidentiel, le 27 juillet 2019, à Tunis. Fethi Belaid/AFP

Essebsi, le défunt Maestro de la Realpolitik tunisienne

La légitimité d’Essebsi s’accompagna de trois « coups de maître » que l’histoire retiendra de son bilan de premier président démocratiquement élu en Tunisie.

Top contributors

More