Dossier : Les peuples contre les « systèmes »

Inscription vue dans une rue de Beyrouth, fin octobre 2019. Jihane Sfeir, Author provided

De Santiago à Beyrouth, de Quito à Hong Kong, en passant par Alger, Bagdad, Caracas, Barcelone, Bogota, Téhéran, mais aussi Dresde, Londres, Paris ou Washington, les citoyens sont nombreux à dénoncer les systèmes en place, les régimes injustes, les oligarchies, les clans, les coteries qui imposeraient aux peuples des décisions iniques. Cette contestation prend diverses formes : manifestations pacifiques ou non, régulièrement dispersées par la force ; soutien électoral aux politiciens et aux partis qui dénoncent les élites ; rejet du « discours officiel » ; « dégagisme » généralisé… Retour en une dizaine d'articles sur ces zones du globe où les pouvoirs sont remis en cause au point, souvent, de chanceler et, parfois, de s'effondrer…

L’immense colère de la société iranienne

Manifestation à Téhéran contre la hausse du prix de l'essence, le 16 novembre 2019. AFP

Comment la surenchère anti-élite imprègne la campagne présidentielle américaine

Des partisans de Donald Trump brandissent des pancartes invitant notamment à démanteler la CIA, à destituer la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et à « assécher le marais » (à savoir retirer ses prérogatives à l'élite libérale). Washington, 17 octobre 2019. Olivier Douliery/AFP

Evo Morales a-t-il été renversé par l’extrême droite en Bolivie ?

Evo Morales au Mexique, où il est parti après sa démission et a demandé l’asile. Pedro Pardo / AFP

Populisme à la britannique

Boris Johnson à l'école primaire de Middleton, Milton Keynes, le 25 octobre 2019. Grover//PA Wire

Où va Hong Kong ?

Des étudiants de l'université polytechnique de Hong Kong arborent des masques de Guy Fawkes lors de leur remise de diplômes pour protester contre une loi récente qui interdit de dissimuler son visage pendant les manifestations, le 5 novembre 2019. Noel Celis/AFP

Élections régionales en Allemagne de l’Est : les leçons de la poussée de l’extrême droite

Björn Höcke (à gauche), tête de liste du parti d'extrême droite AfD en Thuringe, et Andreas Kalbitz (au centre), tête de liste de l'AfD dans le Land de Brandebourg, saluent leurs partisans réunis à Werder an der Havel, près de Potsdam, le 1er septembre 2019, au soir des élections régionales qui voient l'AfD obtenir 27,5 % des suffrages dans le Land de Saxe et 23,5 % dans celui de Brandebourg.“ /> <a href= Odd Andersen/AFP
Les Libanais entre exaltation et angoisse, vent debout contre la corruption des élites
Le 21 octobre 2019 sur la place Riad al-Solh, à Beyrouth. Anwar Amro/AFP

L’Amérique du Sud en ébullition : les raisons de la colère

Plusieurs pays d'Amérique du Sud ont connu d'importants troubles sociaux ces derniers mois. AP Photo/Esteban Felix

Au Chili, les héritages de la dictature au cœur de la colère populaire

Le 24 octobre 2019, à Santiago, les manifestations se poursuivent malgré les mesures annoncées par le gouvernement. Martin Bernetti/AFP

En Équateur, l’avenir incertain du président Lenín Moreno

Mardi 9 octobre, des manifestants ont afflué massivement dans la capitale Quito pour protester contre la hausse des prix du carburant. Martin Bernetti / AFP

FPÖ, AfD, Vox : les partis d’extrême droite à l’offensive

Joerg Meuthen, l'un des dirigeants de l'AfD, en mars dernier, à Berlin. John Macdougall/ AFP

Les paysans indiens pourront-ils faire fléchir le gouvernement Modi ?

La vague de protestations innovantes de ces derniers mois n'a cessé de s'intensifier et dénonce la dégradation des conditions socio-économiques des ruraux et l'invisibilisation du monde paysan. Author provided

Ni « Jacques » ni « poujadistes », juste en colère

Il est simpliste de réduire la colère des citoyens français aux mouvements sociaux violents qui ont émaillé l'histoire de France. Pascal Guyot/AFP

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 109,000 academics and researchers from 3,578 institutions.

Register now