Articles on biologie

Displaying 1 - 20 of 132 articles

Course dans la savane. Auteure

Un drone pour regarder courir les girafes

Quoi de plus gracieux qu’une girafe au galop dans la savane ? Quoi de plus intéressant pour les scientifiques qui s’intéressent à la locomotion des grands mammifères sauvages ?
Un fléau de cuisines partout, Drosophila melanogaster - la mouche commune des fruits - fixe le microscope électronique qui a capturé son image. Shutterstock

Comment tuer les mouches à fruit, selon un scientifique

Comment débarrasser votre cuisine de ennuyeuses mouches à fruits ? Un scientifique nous donne ses trucs...
Souris de laboratoire. U.S. Department of Energy

Individus, qui êtes-vous ?

Lézards taciturnes, rats autonomes, souris aventureuses… Avoir une personnalité n’est pas le propre de l’humain. Le processus d’individuation est lié à des processus d’adaptation.
Dans le code Hammurabi, qui date du 18e siècle avant J.-C, on trouve des lois afférentes à des contrats de longue durée entre marchands bailleurs de fonds qui confiaient un capital à un mandataire pour que celui-ci le fasse fructifier. John Ross / Wikipedia

La coopétition, moteur de l’évolution des espèces

Ce néologisme n’est apparu que dans les années 1990. Pourtant, les exemples qui mêlent coopération et compétition remontent aux prémices de l’humanité et ont joué un rôle décisif dans l’Histoire.
Le chercheur guinéen Alpha Keita, dans le laboratoire à l'Institut national de santé publique, à Conakry. Alain Tendero/Divergence-images.com

Chercheur à Montpellier, voici pourquoi j’ai choisi de revenir en Guinée

Le mot « repatrié » s’applique aux personnes qui décident de rentrer en Afrique alors qu’elles ont un travail en Europe. Récit d’un scientifique mobilisé dans la lutte contre Ebola.
La calvitie, une des caractéristiques habituelles des extraterrestres tels que nous nous les représentons. Flickr / GroupET8aliens

Pourquoi les extraterrestres sont-ils chauves?

La plupart de nos « frères de l’espace » sont chauves. Est-ce vraiment une coïncidence ?
Les bactéries résistantes aux antibiotiques présentes dans les élevages animaux peuvent contaminer l'Homme. Greg Ortega / Unsplash

Porcelet, bactéries et antibiorésistance : un trio dangereux pour la santé humaine

En abusant des antibiotiques dans les élevages, l’Homme menace sa propre santé.. L’antibiorésistance qui se développe chez l’animal peut en effet se propager à l’être humain. Explications.
Statue de Darwin, Shrewsbury Library. Elliott Brown

De Darwin à Einstein, la loi de l’évolution de la nature

À partir des travaux de deux géants des sciences, la biologie et la cosmologie ont acquis le statut de sciences rationnelles, ouvrant ainsi des horizons insoupçonnés à la connaissance.
Objectif : lever la zone d'ombre sur les déficiences intellectuelles. Gift Habeshaw / Unsplash

Déficiences intellectuelles : quand la génétique s’en mêle

La recherche génétique sur ces troubles du développement cérébral qui concernent environ 2 % de la population générale met en lumière des défauts convergeant vers les synapses neuronales.
Tous ensemble, on est plus forts ! DR

Les asticots, unis face à la mort

La mort n’attend pas, et le cadavre est une ressource très convoitée. Bactéries, moisissures, insectes et grands charognards (corbeaux, renards, sangliers) se disputent le morceau.
Certaines coccinelles arlequin Harmonia axyridis.possèdent des élytres noires avec deux gros points rouges. D’autres possèdent deux petits points rouges additionnels vers l’arrière, ou sont décorées d’une douzaine de petits points rouges. A l’inverse, il existe des coccinelles avec des élytres rouges, ornées d’une vingtaine de points noirs. Toutes ces coccinelles appartiennent à la même espèce. B. Prud’homme, J. Yamaguchi

En rouge et noir, la génétique des pois de la coccinelle

D’où viennent les jolies couleurs de la coccinelle arlequin ? Un seul gène dessine les motifs de coloration de cet insecte familier.
Le réseau mycélien d’un champignon mycorhizien en symbiose avec les racines d’un pin maritime. DR

Ces microorganismes qui nourrissent et protègent les plantes

Les microorganismes mycorhiziens, naturellement présents dans nos sols, représentent une réelle alternative biologique à la problématique des fertilisants chimiques.

Top contributors

More