Menu Close

Articles on biodiversité

Displaying 1 - 20 of 369 articles

La contamination de l'environnement par les pesticides (largement utilités en agriculture) contribue largement au déclin de la biodiversité. Nicolas Duprey/Flickr

Produits phytopharmaceutiques et biodiversité : les liaisons dangereuses

Largement utilisés dans l’agriculture, les pesticides contaminent l’environnement sur de très larges zones. Leurs actions délétères sur les organismes contribuent à l’érosion de la biodiversité.
La paludiculture en action. Les tracteurs équipés d'une transmission par chaîne sont une condition préalable aux activités agricoles sur les sols tourbeux réhumidifiés. (Tobias Dahms)

Protéger et cultiver les tourbières pour limiter le réchauffement climatique

Les tourbières asséchées contribuent à 5 % des émissions mondiales de carbone. La paludiculture protège les tourbières et permet aux agriculteurs de conserver leurs moyens de subsistance.
La biodiversité marine est toujours méconnue. Ici, des espèces d'eaux intermédiaires, qui pourraient être affectées par les activités minières dans les abysses. (Avec l'autorisation de l'Université de Hawaii.) E. Goetze, K. Peijnenburg, D. Perrine, B. Takenaka, J. Kaneko, S. Haddock, J. Drazen, B. Robison, Danté Fenolio

Explorer les grands fonds marins grâce à l’ADN environnemental, ou comment révéler une biodiversité insoupçonnée

L’ADN environnemental révèle que la biodiversité des grands fonds est bien plus importante que ce que l’on pensait, avec plus d’un tiers des espèces encore inconnues.
Les nouvelles technologies pourraient aider les apiculteurs à mieux gérer leurs ruchers. Nicolas Vigier/flickr

L’apiculture dirigée par les données et les modèles

L’utilisation de capteurs connectés couplés à des modèles informatiques peut permettre de suivre l’activité d’un rucher, donnant ainsi de précieuses indications aux apiculteurs.
Sans pour autant compromettre la diversité des essences d’arbres que nous devrions voir dans les paysages urbains, la plantation et la protection d'essences de grande taille devraient être fortement encouragées. (Shutterstock)

En ville, les grands arbres sont indispensables

On remarque de plus en plus un engouement pour la plantation de petits arbres en milieu urbain. Or, les arbres de grande taille présentent des avantages non négligeables que nous devrions considérer.
Les parcs urbains sont-ils des espaces artificiels ou non ? William Chevillon/flickr

Objectif ZAN : comment tenir les comptes ?

Le plan Zero Artificialisation Nette vise à renaturaliser un espace pour chaque espace artificialisé. Mais la détermination artificiel ou non-artificiel fait encore débat.
Amener la nature dans la cour est l’occasion de repenser les pratiques pédagogiques, en élaborant un potager. Shutterstock

En ville, les écoles « nature » sont-elles possibles ?

Plus de 80 % de la population française est urbaine et, avec elle, l’extrême majorité des établissements scolaires. Dans ces conditions, comment développer des classes en plein air ?
En Ouganda, un pangolin sauvé du trafic d’animaux locaux. Isaac Kasamani / AFP

Bonnes feuilles : « Le sourire du pangolin »

À l’heure de la sixième extinction de masse, Philippe Grandcolas nous engage, dans son ouvrage « Le sourire du pangolin », à mieux connaître et comprendre la diversité du vivant.
Un gardien et son troupeau, dans le parc national de Waza, au Cameroun. Paul Scholte

Aires protégées : quand le handicap de leur taille interroge les politiques de conservation

Pour certains pays, notamment en Afrique, gérer ces espaces, immenses et souvent isolés, se révèle être illusoire tant leurs moyens budgétaires et humains sont structurellement insuffisants.
Les sels de déglaçage appliqués pour la sécurité des routes ne disparaissent pas au printemps ; ils ruissellent et s'accumulent dans les cours d'eau. (Shutterstock)

L’accumulation des sels de déglaçage dans les lacs menace ceux qui y vivent

Des travaux de recherche récents ont démontré que l’augmentation des concentrations de sels (sous forme de chlorure) peut entraîner la mortalité de petits crustacés vivant dans les lacs.
Une des espèces de vers plats à tête en forme de marteau en voie d'envahir le monde: Diversibipalium multilineatum Photo par Pierre Gros

L’invasion des vers plats est loin d’être terminée

Des modèles climatiques permettent de prédire que l’invasion des vers plats continuera dans le futur, aussi bien en France que dans le monde, et même s’aggravera avec le réchauffement climatique.
La nouvelle espèce Diversibipalium mayottensis photographiée à Mayotte. Laurent Charles

Une nouvelle espèce de ver plat à Mayotte

Une nouvelle espèce trouvée à Mayotte change les idées sur l’évolution des vers plats, et pose un problème de conservation.
Chaque heure, 11 hectares de sols disparaissent en Europe du fait de l’expansion urbaine. Shutterstock

Pourquoi il est si important de préserver la santé de nos sols

Préserver la biodiversité des sols agricoles et forestiers, mais aussi réhabiliter les sols urbains, c’est améliorer la capacité de nos sociétés à faire face à l’avenir.
Les risques engendrés par la dégradation des espaces naturels pourraient être au moins aussi élevés que ceux provoqués par le changement climatique. Shutterstock

Comment évaluer l’impact du recul de la biodiversité sur le système financier français

Des travaux récents et inédits se sont intéressés aux conséquences économiques et financières de la perte de biodiversité.
Été 2020, monoculture d’épicéas morts en Argonne, région naturelle chevauchant les départements de la Marne, des Ardennes et de la Meuse (sept. 2020). Sylvain Gaudin

Pourquoi la forêt française a besoin d’un traitement de fond

Si la surface de forêt a augmenté sur le territoire métropolitain ces dernières décennies, les peuplements forestiers dépérissent. Une approche écosystémique s’impose.

Top contributors

More