Articles on Jeremy Corbyn

Displaying all articles

Boris Johnson à l'école primaire de Middleton, Milton Keynes, le 25 octobre 2019. Paul Grover//PA Wire

Populisme à la britannique

Dans l’actuelle campagne législative, les deux principaux partis britanniques se focalisent sur la dénonciation de leurs ennemis bien plus que sur la promotion de leurs propres programmes respectifs.
A Rio, le 28 octobre 2018, un partisan du nouveau président Jair Bolsonaro brandit un cercueil symbolique du Parti des Travailleurs. Mauro Pimentel/ AFP

Quand les gauches s’effondrent…

La gauche est en perdition, si l’on en juge par les scores électoraux. Le phénomène est mondial, mais cela ne veut pas dire qu’il revête partout le même sens, ou les mêmes formes.
Jeremy Corbyn leader du parti travailliste le 12 juillet 2018 à Trafalguar Square, Londres, lors d'une manifestation contre la venue de Donald Trump au Royaume-Uni. Niklas HALLEN / AFP

Débat : Jeremy Corbyn, l’antisémitisme et les médias britanniques

L’acharnement politico-médiatique dont Jérémy Corbyn est l’objet témoigne du manque total de neutralité et de perspectives des médias.
Qui, d’un gouvernement conservateur ou travailliste, arrivera à survivre jusqu’aux prochaines élections ? Parlement du Royaume-Uni/Flickr

Le Royaume-Uni promis à de nouvelles élections ?

Si les conservateurs conservent leur hégémonie, ils perdent leur majorité. Combien de temps pourront-ils se maintenir au pouvoir ?
Affichage sauvage, le 23 avril 2017. Thierry Teclercq/Flickr

Deux populismes valent mieux qu’un !

Macron l’a emporté parce qu’il avait face à lui deux versions inconciliables du souverainisme populiste, là où le Royaume-Uni du Brexit et les États-Unis de Trump n’en ont eu qu’une.
Emmanuel Macron, à Paris, le 10 mai 2017. Eric Feferberg/AFP

La présidentielle 2017, accélérateur de transition

Les anciennes forces de gouvernement, PS et LR-UDI, sont directement impactées car elles sont sur les lignes de faille du bouleversement correspondant à la transition entre deux systèmes partisans.
Sommet de Minsk (Bélarus) en février 2015. Kremlin:Wikimedia

La gauche à l'épreuve de la politique étrangère

Il est possible d’essayer d’imaginer ce que pourrait être, à l’avenir, une politique étrangère qui s’assumerait comme de gauche, à la fois réaliste et portant la marque d’ambitions spécifiques.
Manifestation pro-Brexit, à Londres, le 9 juillet. Daniel Leal-Olivas / AFP

Le référendum, fin mot de la démocratie ?

Tout le Royaume-Uni a voté pour le Brexit… Tout le Royaume-Uni ? Non ! Une moitié de la population résiste encore et toujours à la sortie de l’Europe.
David Cameron devant le 10 Downing Street en décembre 2010. olihawes/Flickr

David Cameron et la revanche de la Big Society

Avant d’être le premier ministre du Brexit, David Cameron fut celui qui tenta de moderniser la société et la politique britanniques. Et poussa la démocratie participative vers les rives du populisme.
Brexit, retour à l'Union… Jack. Rich Girard/Flickr

Un « out » qui vient en écho au « non » de 2005

En 2005, le référendum français avait eu des allures de vote rétrospectif sur l’élargissement. Celui du 23 juin au Royaume-Uni a notamment visé l’ouverture du marché du travail aux ex-pays de l’Est.
Dans le centre de Londres, le 28 juin. Ben Stansall/AFP

Le Royaume désuni, ou le « bateau ivre »

Crise économique, financière, politique et, plus grave encore, crise morale : le Royaume-Uni est en pleine tourmente depuis le vote du 23 juin. Et doit maintenant se consacrer à sa sortie de l’UE.
Dans une rue du West Yorkshire (où Jo Cox a été assassinée) le 16 juin. Benjamin Bâcle/DR

« Brexit », une Affaire Dreyfus à l’anglaise

Durant la campagne du Brexit, la rhétorique du retour à une nation autonome, pure de toute interférence externe et en possession d’elle-même a tout balayé devant elle. Et profondément divisé le pays.
Le Brexit et le maintien, au coude-à-coude dans les sondages. Rareclass/Flickr

Le « Brexit » au secours de l’Union européenne ?

À force d'être dans une situation de dérogation spéciale, le Royaume-Uni n'est en fait déjà plus complètement membre de l'Union. Ira-t-il jusqu'au bout en votant le « Brexit »?

Top contributors

More