Articles on or

Displaying all articles

Le cyanure est de loin la substance la plus utilisée pour extraire l’or. Shutterstock

Pourquoi utilise-t-on du cyanure pour extraire l’or ?

L’exploitation de certains minerais passe par l’usage de substances très toxiques, mais efficaces et peu coûteuses. Les alternatives existent, mais elles présentent beaucoup d’inconvénients.
Vue aérienne de la mine aurifère de Yaou, située à 12 km au nord-est de la ville de Maripasoula et 230 km au sud-ouest de Cayenne, en Guyane française. IRD / Olivier Barrière

Quand l’extraction de l’or fait proliférer des bactéries dévoreuses de chair

L’appétit des places de marchés pour l’or augmente, et les mines d’or se multiplient. Mais attention : leur exploitation peut faire émerger des maladies débilitantes, telles que l’ulcère de Buruli.
Au siège du FMI, à Washington (en avril 2019). Mandel Ngan/AFP

Les accords de Bretton Woods, un champ de batailles

Le très « néo-libéral » FMI, créé il y a tout juste 75 ans, est paradoxalement issu des cogitations de deux économistes dirigistes qui prônaient les interventions de l’État.
En France, les conséquences de la crise bancaire de 1930-1931 ont été graves. Anonyme

Une nouvelle lecture de la Grande Dépression des années 1930 en France

La diffusion de la crise bancaire à l’économie réelle s’est effectuée plus lentement qu’ailleurs car les banques et les investisseurs ont adopté un comportement de fuite progressive vers la sécurité.
Le secteur minier est la principale source de revenus au Burkina Faso. Pour contrer l'insécurité, les minières peuvent faire beaucoup mieux en redistribuant la richesse, en créant des emplois et en achetant local. Shutterstock

Les minières face à la violence au Burkina Faso

Pour contrer l'insécurité, le secteur minier, principale source de revenus au Burkina Faso, peut faire beaucoup mieux en redistribuant la richesse, en créant des emplois et en stimulant l'achat local.
Au Burkina Faso, le nombre de mines artisanales est passé de 200 en 2003 à plus de 700 en 2014. Gilles Paire / shutterstock

« Malédiction des ressources naturelles » et mines artisanales : le cas de l’or au Burkina Faso

Le Burkina Faso est devenu en quelques années le quatrième exportateur d’or au niveau mondial. Mais quelles sont les retombées locales ? 43 % de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté.
Au creux du plateau, on distingue la masse grise du mercure utilisé pour extraire l’or. Orlando Sierra/AFP

À quand la fin du mercure ?

L’entrée en vigueur de la Convention de Minamata marque un premier pas vers une action globale contre ce métal hautement toxique pour la santé humaine et l’environnement.

Top contributors

More