Articles on prix littéraire

Displaying all articles

Une étude révèle des données révélatrices sur le processus de publication chez les hommes et chez les femmes. Il apparait qu’un biais sexiste intervient à plusieurs maillons de la chaîne. Shutterstock

Littérature : un art encore largement dominé par les hommes

Une étude révèle des données révélatrices sur le processus de publication chez les hommes et chez les femmes. Il apparait qu’un biais sexiste intervient à plusieurs maillons de la chaîne.
Miniature de Vincent of Beauvais rédigeant le manuscrit du Speculum Historiale en français, Bruges, c. 1478–1480. British Royal Library/Wikipedia

Les écrivains, ces passeurs d’histoires

Du moment que la littérature a commencé à se produire, elle a engendré de nécessaires passeurs. Et les écrivains sont les premiers à endosser ce rôle.
Affiche du Prix Wepler 2015. Pinterest

Le prix Wepler, histoire d’une amazone de la librairie française

Le prix, soutenu par la Fondation La Poste, témoigne d’un engagement citoyen, salutaire aujourd’hui, du côté de la lecture, cette éponge à subversion intellectuelle qui ouvre « mille portes en soi ».
Une du Siècle du 22 juillet 1927. Retronews

En 1927, la création d’un prix de littérature publicitaire

En 1927, plusieurs marques décident de créer un « Prix de littérature publicitaire » avec 35 000 francs à la clé. Journalistes et écrivains s’interrogent : peut-on mélanger littérature et publicité ?
Au pavillon Belge, à l'Exposition Coloniale (Le Petit Journal Illustré, 26 juillet 1931). Retronews BNF

« Il faut décoloniser les imaginaires »

L’historien Pascal Blanchard revient sur la fabrication de l’idée coloniale sous le IIIᵉ république, ou comment les républicains de gauche et de droite, mais aussi des anti-républicains, ont « vendu » les colonies aux Français.
Fresque d'écrivains à la librairie Barnes & Nobles de Stamford, Connecticut. Monica Arellano-Ongpin/Flickr

L’écrivain, une « espèce » qui n’existe pas

L’écrivain doit se tenir hors jeu pour rendre compte du jeu. Et c’est en cela qu’il est en danger. L’enjeu n’est pas tant une question de statut, mais la possibilité même de se mettre hors jeu.
Mathias Énard reçoit chez Drouant le Goncourt 2015 pour son roman « Boussole » Thomas Samson/AFP

Prix littéraires 2015 : des livres contre le « serment des barbares »

Dominés par des thèmes érudits, la présence forte de Gallimard et l’arrivée de l’auto-édition, la saison des prix littéraires peut être relue à la lumière des attentats du 13 novembre.

Top contributors

More