Menu Fermer

Articles sur Confiance dans les vaccins au Canada

Ensemble des articles

Un manifestant tient une pancarte sur laquelle on peut lire «ARNaqueur, voleur, tueur, Pfizer» lors d'une manifestation contre le pass vaccinal et le vaccin contre la Covid-19 devant le siège de Pfizer, à Paris en janvier 2022. (AP Photo/Thibault Camus)

Covid-19 : la désinformation est mortelle, surtout celle véhiculée par les professionnels de la santé

Décortiquer intelligemment des études scientifiques n’est pas chose simple. Cette barrière de compréhension amène certaines personnes, dont des professionnels de la santé, à propager de fausses nouvelles.
La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque habituellement provoquée par un virus. Shutterstock

Covid-19 et myocardite : le virus est plus dangereux que le vaccin

La myocardite consécutive à la vaccination contre la Covid-19 est rare, et les conséquences peu graves. Le risque de lésions cardiaques plus lourdes est tout autre en cas d'infection au Covid-19.
Une femme et un enfant passent devant une clinique de vaccination Covid-19, le 23 novembre 2021 à Montréal. Le Québec a commencé à vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans. La Presse canadienne/Ryan Remiorz

Comment les biais cognitifs influencent l'hésitation vaccinale

Des chercheurs ont utilisé les sciences cognitives pour montrer comment les biais cognitifs alimentent l’hésitation à l’égard des vaccins.
Il est important d'utiliser l'évidence scientifique afin de démystifier certaines croyances liées à la vaccination contre la Covid-19. Shutterstock

Six mythes et croyances sur les risques des vaccins contre la Covid-19 déboulonnés par un médecin-virologue

La communication et la vulgarisation de la preuve scientifique disponible permettent d’assurer la confiance du public envers la vaccination et de dissiper les inquiétudes potentielles.
La campagne de vaccination pour les enfants a débuté ce week-end aux États-Unis. Oliver Estrada, 5 ans, reçoit la première dose du vaccin Pfizer à son école élémentaire, à Phoenix. L’éthique est un aspect important pour les décisions concernant la vaccination. (AP Photo/Ross D. Franklin)

Comment évaluer les risques et les avantages de la vaccination contre la Covid-19 pour les enfants ?

Lorsqu’il s’agit de décider s’il faut vacciner les enfants âgés de cinq à onze ans contre la Covid-19, les organismes de réglementation au pays doivent s’appuyer tant sur l’éthique que la science.
Des personnes brandissent des pancartes lors d'une manifestation contre les mesures prises par le gouvernement du Québec pour aider à freiner la propagation de la Covid-19, à Montréal, le 28 août 2021. La Presse canadienne/Graham Hughes

Les récalcitrants au vaccin veulent du vécu pour être convaincus

Les récalcitrants à la vaccination ne se sentent pas interpellés par les statistiques. Pour les convaincre, il faut partager des expériences vécues et des histoires avec lesquelles ils s’identifieront.
Une femme entre dans la clinique de vaccination contre la Covid-19 du Palais des congrès de Montréal, le 21 août. La Presse canadienne/Graham Hughes

Neuf barrières psychologiques derrière le refus de la vaccination

Hormis les motifs religieux et culturels, ou des conditions de santé, le choix de ne pas se faire vacciner peut être attribuable à un ensemble de facteurs psychologiques complexes.
Dans l'hésitation à la vaccination, il y a un manque de confiance et de compréhension de ce qu'est la démarche scientifique. Une meilleure communication permettrait de rétablir les ponts. La Presse canadienne/Paul Chiasson

L’hésitation vaccinale vue par un chercheur : il faut mieux expliquer la démarche scientifique

Avant la pandémie, la population percevait la science comme infaillible et inaccessible. Mais l’ouverture de la recherche au grand public en a grandement modifié sa perception.
Des gens reçoivent une dose du vaccin contre la Covid-19 dans une clinique de vaccination de masse à la Scotiabank Arena de Toronto en juin 2021. La Presse Canadienne/Cole Burston

La réticence à se faire vacciner diminue au Canada, mais il est trop tôt pour se réjouir

L’hésitation à se faire vacciner diminue au Canada mais n’a pas disparu. De nouvelles recherches montrent que bon nombre des personnes initialement hésitantes ont été convaincues depuis.
Une peur des aiguilles non maîtrisée est très pénible à vivre et peut influencer les choix en matière de soins de santé. Des méthodes fondées sur la science peuvent aider les gens à surmonter leur phobie et à se faire vacciner. Shutterstock

La peur des piqûres peut freiner la vaccination contre la Covid-19. Mais il existe des stratégies pour la gérer

Une personne sur 10 a une grande peur des aiguilles, au point de perturber les campagnes de vaccination. Mais il existe des moyens efficaces de gérer la douleur et l’angoisse.
Les statistiques sur l'efficacité des vaccins sont souvent basées sur les résultats d'essais contrôlés randomisés. (Art-Aleatoire.com)

Efficacité des vaccins contre la Covid-19 : ce que signifient les statistiques… ou pas

L’efficacité des vaccins est généralement exprimée en pourcentage. Mais que mesure-t-on ? Des statisticiens expliquent ce que ces chiffres révèlent sur la capacité d’un vaccin à nous protéger.
Des informations sur les vaccins COVID-19 incohérentes et difficiles à trouver pour les femmes enceintes ou allaitantes. (AP Photo/Charles Krupa)

Devrais-je me faire vacciner si je suis enceinte ou si j’allaite ? Des experts se prononcent

L’exclusion des essais cliniques, le manque de données et de cohérence des informations ont rendu difficile la prise de décision concernant les vaccins pour les femmes enceintes ou allaitantes.
Des centaines de Torontois habitant une zone à risque dans une clinique de vaccination improvisée le 20 avril 2021. LA PRESSE CANADIENNE/Cole Burston

À taux de vaccination égal, certains quartiers sont encore davantage affectés par la Covid-19

Les quartiers chauds de Toronto continuent à avoir des taux d’infection plus élevés de Covid-19 même avec des niveaux de vaccination égaux à ceux des quartiers moins touchés.
Deux infirmières de la santé publique vaccinent des adultes dans une clinique de vaccination contre la polio à Southey, en Saskatchewan, en 1960. (Association des infirmiers et infirmières du Canada, Bibliothèque et Archives Canada )

Vaccination : quelles leçons tirer de la polio et de la grippe H1N1 ?

Au plus fort de la polio et de la grippe H1N1, les Canadiens étaient impatients de se faire vacciner, mais l’enthousiasme est vite retombé une fois la crise passée.
Des personnes font la queue à la clinique de vaccination contre la Covid-19 pour recevoir le vaccin AstraZeneca, à Montréal, le mercredi 21 avril 2021. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

Ces graves erreurs de communication qui alimentent l’hésitation vaccinale

Les conséquences d’erreurs de communication sur la stratégie de vaccination ne doivent pas être minimisées : le risque de décourager les personnes hésitantes demeure élevé.
Bien qu'il ait été approuvé au Canada, le vaccin Oxford/Astrazeneca n'a pas encore été autorisé aux États-Unis, où l'on teste encore son innocuité et son efficacité. Mais les résultats jusqu'à maintenant sont positifs. Shutterstock

Vaccin Oxford-AstraZeneca : les derniers résultats des essais américains suggèrent qu’il est sûr et efficace

Les dernières données de l’essai de phase 3 pour ce vaccin, en provenance des États-Unis, pourraient contribuer à dissiper certaines préoccupations en matière d’efficacité et de sécurité.
Se faire vacciner contre la Covid-19 permet notamment de soulager le système de santé en réduisant le nombre de cas et en évitant les reports d’autres traitements. La Presse Canadienne/Nathan Denette

Voici 10 bonnes raisons de vous faire vacciner contre la Covid-19

Pour certaines personnes, la Covid-19 s’avère mortelle. Si vous êtes à haut risque de contracter la maladie, vous faire vacciner pourrait vous sauver la vie… et celle des autres.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus