Menu Close

Articles on accident vasculaire cérébral (AVC)

Displaying all articles

Le cheval peut être un allié précieux en rééducation dans de nombreuses pathologies et affections, physiques et psychologiques. Léa Meyer

AVC, autisme, sclérose en plaque… Quand le cheval se fait thérapeute

L’équitation adaptée, une alliée de la kinésithérapie ? Le travail avec le cheval permet en effet de solliciter muscles et sens de l’équilibre. Un atout réel en rééducation, notamment après un AVC.
Agissant sur de nombreuses zones cérébrales à la fois, la musique multiplie les effets bénéfiques tant pour retrouver des fonctions cognitives altérées que pour favoriser leur développement. Photo de Andrea Piacquadio / Pexels

De Parkinson aux lésions cérébrales, l’intérêt thérapeutique de la musique se confirme

Aider à la récupération du langage, de la marche, à gérer certains troubles du mouvement… Les études se multiplient pour prouver les effets de la musique. Et les expliquer au niveau neurologique.
Les AVC ischémiques sont causés par une interruption du flux sanguin au cerveau. VSRao de Pixabay

Un nouveau traitement pour les victimes d’AVC permettrait de diminuer les séquelles

Un nouveau traitement pourrait permettre de préserver les capacités motrices des patients qui ont subi un AVC. Il pourrait changer les stratégies médicales pour d’autres maladies neurodégénératives.
Nous sommes encore loin de tout savoir sur le cerveau humain. shutterstock

Cinq faits étonnants sur notre cerveau

Si le rôle essentiel du cerveau ne fait aucun doute, la plupart des gens en savent bien peu à son sujet. Saviez-vous, par exemple, qu'environ 20 % du volume sanguin de notre corps y est consacré?
Tel un labyrinthe de routes aériennes reliant plusieurs villes partout dans le monde, la matière blanche gère la communication et la coordination entre les diverses zones où des populations de neurones traitent l’information. shutterstock

Le cerveau se modifie constamment pour rendre le trafic neuronal plus fluide

Le contrôle du trafic dans le cerveau est capital : plus l’information y transite rapidement, plus ses différentes zones coopèrent pour permettre le bon fonctionnement de la mémoire, entre autres.
Consommer trop de protéines animales accroit les risques de développer un large éventail de maladies chroniques en raison des acides aminés contenus dans la viande, révèle une étude. Shutterstock

Viande et maladies chroniques : les acides aminés responsables, révèle une étude

Consommer trop de protéines animales accroit les risques de développer un large éventail de maladies chroniques en raison des acides aminés contenus dans la viande, révèle une étude.
De plus en plus de tumeurs cérébrales deviennent opérables. Pixnio

Comment le cerveau se reconstruit après une opération

Lors d’une opération chirurgicale pour éliminer une tumeur cérébrale, certaines zones du cerveau sont altérées mais la plasticité de cet organe permet la récupération des fonctions impactées.
Les trajectoires de soins des patients victimes de problèmes cardiaques peuvent être optimisées. Shutterstock

Planifier pour mieux soigner, l’exemple de l’infarctus du myocarde

Les données médico-administratives enregistrées à chaque hospitalisation sont une mine d’information. Leur analyse peut rendre le système de santé plus efficient et améliorer les soins.
Les antidouleurs sont efficaces, mais il est important de bien les prendre. Shutterstock

Comment faire bon usage des médicaments antidouleurs

Les antidouleurs, premiers médicaments consommés par les Français, doivent rester accessibles. Il faut pour cela en assurer le bon usage pour en réduire les risques.
On sait aujourd'hui que pratiquer une activité physique est un bon moyen de limiter les risques de maladies cardiovasculaires. Shutterstock

Les facteurs de risque cardiovasculaires, une découverte révolutionnaire… Et récente !

Manger mieux, bouger plus, ne pas fumer… Les recommandations pour éviter les maladies cardiovasculaires semblent évidentes. Pourtant, les facteurs de risque n’ont été identifiés que très récemment.
Le concept de « réserve cognitive » permet de décrire la capacité de notre cerveau à résister au phénomène du vieillissement. Shutterstock

La maladie d’Alzheimer ne va pas exploser, voici pourquoi

Plusieurs études solides montrent que les différentes formes de démences chez les personnes âgées sont sur le déclin. La hausse du niveau d’éducation pourrait en être l’explication.
Pour les personnes ne donnant pas de signe objectif de conscience, la question de la fin de vie se pose d'une manière particulière. Shutterstock

Patients en état végétatif : où commence « l’obstination déraisonnable » dans les soins ?

La question de la fin de vie se pose d’une façon particulière pour les personnes ne donnant pas de signe objectif de conscience. Une médecin spécialisée tente de situer la limite du traitement abusif.
Un neurone (en vert et en blanc) dans le cerveau d'un insecte. Le défi consiste à faire repousser l'axone du neurone quand celui-ci a été lésé, par exemple dans un accident touchant la colonne vertébrale. NICHD/N. Gupta

Ces chercheurs qui font repousser les nerfs

Quand un accident endommage la moelle épinière, nous pouvons perdre l’usage de nos membres. Les scientifiques savent faire repousser les fibres nerveuses mais le chemin vers un traitement reste long.

Top contributors

More