Menu Close

Articles on Alexandre Benalla

Displaying all articles

Emmanuel Macron vote au Touquet lors du scrutin présidentiel, le 7 May 2017. Egalement l'illustration de l'ouvrage de l'auteur, Jupiter et Mercure, éditions Les Petits Matins. Philippe HUGUEN / AFP

La résilience du journalisme face au pouvoir « jupitérien »

Quatre après la déambulation majestueuse d’Emmanuel Macron, il semble possible de tirer quelques enseignements des difficultés rencontrées par ce jeune président dans ses relations avec la presse.
Améliorer la mobilité sociale et l'égalité des chances, tout en se positionnant au delà du clivage gauche-droite, voilà un des défis auxquels Emmanuel Macron est confronté dans la perspective des élections présidentielles de 2022. Ludovic Marin/AFP

Présidentielle 2022 : le macronisme à la recherche de la méritocratie perdue

Au-delà du débat sur la suppression de l'ENA, il existe également une lecture politique de la réforme qui la place dans la perspective de l’élection présidentielle de 2022.
newspapers.

Journaux unis d’Europe, sur quelle ligne ?

Observant la société, les médias éclairent le fonctionnement de nos institutions. Mais les journalistes doivent éviter la collusion avec les élites quand ils s’efforcent d’être au plus de leurs sources.
Emmanuel Macron peut-il rebondir à la faveur du Grand débat national ? (ici à Bourgtheroulde, le 15 janvier 2019). Philippe Wojazer/AFP

Le grand débat national, et après ?

Du point de vue du gouvernement, le grand débat donne un état de l’opinion publique sur les réformes à venir et, surtout, il le dédouane en procès de verticalité et d’absence de concertation.
«Ulysse à la cour du roi Alcinoos», tableau de Francesco Hayez, 1814-1815. Museo di Capodimonte (Naples)/Wikimedia

Sanglots, frissons et uppercut : la démocratie au risque des émotions

L’actualité du gouvernement Philippe illustre un tournant émotionnel qui transforme, de façon insidieuse, notre relation à l’État, mais aussi à la citoyenneté et au territoire.
Rentrée des classes à Laval, le 3 septembre 2018. Ludovic Marin/AFP

La crise en haut, la démoralisation en bas

Le principal chantier à venir, pour Emmanuel Macron, n’est plus celui de la modernisation du pays et des réformes mais sa capacité à proposer une vision pour l’avenir.
Manifestation étudiante à Paris en 2009. Le désamour entre forces de l'ordre et citoyens tient aussi à une mauvaise gestion interne. Frog and Onion/Flickr

Police sous tension : l’urgence de réformer en profondeur

Le manque de reconnaissance entretenant le malaise policier est nourri à la fois par le mépris de la population et celui d’une hiérarchie aux ambitions mues par une trop grande politisation.
Emmanuel Macron, le 28 août, à Copenhague. Ludovic Marin / AFP

Le macronisme, ou la privatisation du politique

Ni gaulliste ni bonapartiste, le macronisme révèle un mode « corporate » d’exercice du pouvoir, qui se nourrit du modèle organisationnel des grands groupes privés.
Alexandre Benalla, aux côtés du Président, lors du 55ème Salon de l'Agriculture, à Paris, le 24 février 2018. Stéphane Mahé / POOL / AFP

Affaire Benalla : pour la démocratie, un été meurtrier ?

Quelle lecture peut-on faire de ce « moment » assez extraordinaire dans la vie de notre démocratie, où le pouvoir du Président, si ce n’est la Cinquième République, ont paru trembler sur leur base ?
Cavaliers de la garde républicaine mobile contre émeutiers sur la place de la Concorde le 7 février 1934. Des groupes de droite, des associations d'anciens combattants et des ligues d’extrême droite protestent contre le limogeage du préfet de police Jean Chiappe à la suite de l'affaire Stavisky. L'Ouest-Éclair/Wikipedia

Dans la valise des chercheurs : l’histoire des violences politiques

Doctorant en histoire contemporaine, Bryan Muller nous conseille deux ouvrages sur le thème des violences militantes.

Top contributors

More