Menu Close

Articles on infertilité

Displaying all articles

Un scénario apocalyptique annonce la fin de la production de sperme chez les humains ainsi que la menace d’une diminution de la taille du pénis. Mais est-ce scientifique? Shutterstock

Les produits chimiques réduisent-ils la taille du pénis et appauvrissent-ils le sperme ? Voici ce qu’on en sait

Les avertissements concernant la fin de la production de sperme humain ont récemment fait la une des journaux, avec en plus la menace d’un rétrécissement des pénis. Science ou sensationnalisme ?
Des commentaires déplacés peuvent être une source de stress pour les personnes confrontées à l’infertilité. Leur recherche de soutien social risque alors d’augmenter leur détresse plutôt que de la diminuer. Unsplash

Cinq choses à ne pas dire à ceux et celles qui souffrent de problèmes d’infertilité

La plupart des gens n’ont pas l’intention d’être blessants ou insensibles dans leurs conversations avec des personnes souffrant d’infertilité – souvent, ils ne savent simplement pas quoi dire.
Dans les cliniques de fertilité, un cycle de fécondation in vitro coûte entre 6000 et 9000 dollars. shutterstock

Québec a arrêté de financer les FIV. Quels en sont les impacts ?

Sur le plan économique, financer les FIV représente certes un coût direct pour le gouvernement, mais il ne doit pas faire oublier les bénéfices indirects d’une telle politique.
L’utilisation de modèles embryonnaires humains est indispensables, notamment pour étudier les premiers stades du développement. Patricia Fauque / Centre d’AMP, CHU Dijon

Pourquoi créer des modèles embryonnaires à usage scientifique ?

Les progrès technologiques survenus ces dernières années permettent d’étudier le développement l’embryon comme jamais auparavant. Encore faut-il que la législation le permette.
Chaque année, des milliers d’enfants sont conçus grâce à la fécondation in vitro. Son taux de réussite demeure pourtant largement améliorable. Shutterstock

Mieux connaître l’embryon pour mieux lutter contre l’infertilité

Mise au point voici près de quatre décennies, la fécondation in vitro demeure largement perfectible. Pour l’améliorer, les recherches sur l’embryon humain sont indispensables.

Top contributors

More