Menu Close

Articles on Alternative pour l'Allemagne (AfD)

Displaying 1 - 20 of 41 articles

Bruxelles, le 9 juin 2024 : Manfred Weber, président du Parti populaire européen (PPE), premier en nombre de sièges au nouveau Parlement européen, applaudit la présidente de la Commission européenne sortante Ursula von der Leyen, favorite à sa propre succession. John Thys/AFP

Élections européennes 2024 : l’arbre français ne doit pas cacher la forêt européenne

La droite radicale progresse au Parlement européen, mais les partis historiques PPE et PSE continuent de le dominer et devraient reconduire Ursula von der Leyen à la tête de la Commission.
Ces figures créées pour le carnaval du lundi des roses, à Mayence, en février 2024, représentent le leader de la CDU Friedrich Merz agrippé par l'AFD, qui l'attire vers elle et est sur le point de lui faire franchir le cordon sanitaire (Brandmauerchen). Kirill Kudryavtsev/AFP

Allemagne : comment la CDU adapte son discours pour contrer l’AfD

Le grand parti de droite allemand est en tête des sondages pour les européennes, devançant l’AfD… au prix d’une droitisation de son discours, notamment sur la question migratoire.
Hubert Aiwanger est attendu pour un meeting de campagne à Keferloh, une municipalité près de Munich, le 3 septembre 2023 (slogan de l’affiche : « Nous sommes à vos côtés »). Tobias Schwarz/AFP

En Bavière, le spectre de l’antisémitisme plane sur les élections régionales

La Bavière est agitée, à la veille des élections régionales du 8 octobre prochain, par une polémique liée à un tract antisémite rédigé par l’un de ses leaders dans sa jeunesse.
En France, en Italie, au Portugal, en Autriche, en Belgique, en Espagne ou en Finlande, les formations d’extrême droite (ici Giorgia Meloni au Parlement européen) s’installent au cœur du jeu politique. Alessia Pierdomenico/Shutterstock

L’Europe va-t-elle faire face à une nouvelle vague d’extrême droite ?

La consolidation des mouvements d’extrême droite pourrait représenter un enjeu majeur des élections européennes de juin 2024.
Arrestation d’Heinrich XIII à Francfort-sur-le-Main, le 7 décembre 2022. Plus de 3 000 agents, dont des unités d’élite antiterroristes, ont pris part à une série de descentes matinales dans tout le pays et ont fouillé plus de 130 propriétés. Boris Roessler/DPA/AFP

Qu’est-ce que le mouvement Reichsbürger, accusé de vouloir renverser le gouvernement allemand ?

Ce mouvement hétérogène classé à l’extrême droite, où l’on retrouve des monarchistes, des révisionnistes et divers complotistes, aurait cherché à réaliser un coup d’État en Allemagne.
Olaf Scholz se démarquera d'Angela Merkel sur certains aspects, mais l'héritage de celle qui aura passé seize ans à la chancellerie marquera nécessairement son mandat. John MacDougall/AFP

À quel point l’héritage d’Angela Merkel va-t-il peser sur le gouvernement d’Olaf Scholz ?

Le nouveau chancelier de l’Allemagne, le social-démocrate Olaf Scholz, va à bien des égards placer son action dans la continuité de celle d’Angela Merkel, à qui il vient de succéder.
Affiches électorales du SPD et du CDU dans les rues de Munich, à quelques jours du scrutin. Le SPD d’Olaf Scholz (à gauche) est favori pour l’emporter devant la CDU-CSI d’Armin Laschet. Le slogan de Scholz promet qu’il sera « le chancelier du logement accessible » tandis que Laschet invite ses concitoyens à voter en sa faveur « pour que l’Allemagne reste forte ». John Macdougall/AFP

Quel gouvernement pour l’Allemagne et quelles conséquences pour l’Europe ?

Analyse des principaux enjeux de ces élections législatives qui, quoi qu’il arrive, resteront dans l’histoire allemande comme les premières de l’après-Angela Merkel.
Les partis de droite radicale comme le RN de Marine Le Pen ont traditionnellement bénéficié politiquement des crises économiques. Ludovic MARIN / AFP

Les préoccupations économiques liées à la Covid-19 favorisent-elles le vote national-populiste ?

Résultats d’une enquête comparative mesurant l'impact de la crise sanitaire et économique sur les droites national-populistes en Allemagne, France, Italie et Suisse ainsi qu’aux États-Unis.
Lors d'un meeting de Donald Trump le 21 février 2020. Mario Tama/Getty Images North America /Getty Images via AFP

Le complotisme dans tous ses états

Le complotisme n’est évidemment pas né avec les réseaux sociaux et de Donald Trump. Relire certains penseurs comme Michael Walzer permet d’éclairer utilement ce phénomène.
Marine Le Pen et Jordan Bardella (RN) lors du traditionnel hommage à Jeanne d'Arc devant sa statue à Paris le 1er mai 2020. coronavirus). Alain JOCARD / AFP

Comment la crise souligne les faiblesses des extrêmes

En dépit des apparences, la montée en puissance de nombreuses thématiques chères aux partis d’extrême droite ou gauche ne semble pas leur bénéficier particulièrement en temps de crise.
Commémoration du soixante-quinzième anniversaire du bombardement de Dresde, le 13 février 2020. Ronny Hartmann/AFP

Allemagne : le 8 mai 1945, jour de défaite ou de libération ?

En Allemagne, où l’extrême droite progresse, la question de la commémoration du 8 mai 1945 et, plus largement, de la perception de la Seconde Guerre mondiale, n’est pas tranchée au niveau national.
Un char de carnaval représente Björn Höcke, le leader régional en Thuringe d'AfD, soutenu par Mike Mohring de la CDU et Thomas Kemmerich du FDP lors du défilé du carnaval du lundi des roses à Düsseldorf, le 24 février 2020. Ina Fassbender/AFP

Endiguer la montée de l’AfD en Allemagne : un combat perdu d’avance ?

La montée en puissance de l’extrême droite en Allemagne s’explique aussi bien par les difficultés des partis traditionnels que par un contexte économique et social propice à la progression de ses idées.
Manifestation célébrant le quinzième annversaire de l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne, Varsovie, le 18 mai 2019. Janek Skarzynski/AFP

L’Europe des 27 ne veut surtout pas imiter le Brexit

Contrairement à ce qui avait parfois été annoncé, le Brexit n’a pas incité les opinions publiques des 27 États membres de l’UE à réclamer un « Exit » de leur propre pays. Au contraire, même.
Björn Höcke (à gauche), tête de liste du parti d'extrême droite AfD en Thuringe, et Andreas Kalbitz (au centre), tête de liste de l'AfD dans le Land de Brandebourg, saluent leurs partisans réunis à Werder an der Havel, près de Potsdam, le 1er septembre 2019, au soir des élections régionales qui voient l'AfD obtenir 27,5 % des suffrages dans le Land de Saxe et 23,5 % dans celui de Brandebourg. Odd Andersen/AFP

Élections régionales en Allemagne de l’Est : les leçons de la poussée de l’extrême droite

Les élections régionales qui viennent de se tenir dans trois Länder d’Allemagne de l’Est, marquées par les scores élevés de l’extrême droite, ont reflété le désarroi des anciens « Ossies ».
Il quarto stato, huile sur toile de 293 × 545 cm. L'œuvre est centrée sur les luttes sociales dans le monde du travail, mouvements parfois perçus comme « populistes ». Giuseppe Pellizza/Wikimedia

Le « populisme » peut-il être un concept scientifique ?

De quoi parle-t-on exactement quand on parle du populisme ? Ce concept n’en dit-il pas davantage sur ceux qui l’emploient que sur ceux qu’ils désignent ?
Des manifestants portant des drapeaux allemands participent à un rassemblement organisé par le parti d'extrême droite allemand Alternative for Germany (AfD) le 1er mai 2019 à Chemnitz, dans l'est de l'Allemagne. Hendrik Schmidt/AFP

Quel est l’impact de l’immigration sur la montée nationaliste au sein de l’UE ?

Le nationalisme progresse en Europe, où de nombreux partis politiques sont hostiles à l’immigration. Mais quel rôle joue-t-elle dans leur succès ? La recherche met en évidence des nuances inattendues.
La première ministre néozélandaise Jacinda Ardern 72 heures après les attaques meurtrières dans deux mosquées de Christchurch. Appaloosa/Flickr

Christchurch.0 : quel espoir pour l’Internet de demain ?

Si l’appel de Christchurch marque une nécessaire prise de conscience des États et des entreprises, il semble ignorer un certain nombre de problèmes structurels inhérents au fonctionnement d'Internet.

Top contributors

More