Menu Close

Articles on rites funéraires

Displaying all articles

Des employés de l'entreprise de Pompes funèbres Pueyo participent à la cérémonie d'enterrement - dont les proches sont exclus - d'un homme, considéré comme « indigent » au cimetière d'Aix-en-Provence, le 7 avril 2020. Clément Mahoudeau/AFP

L’anthropologie impliquée à l’hôpital en contexte d’épidémie de covid-19 pour accompagner les fins de vie et les décès hospitaliers

Voici comment des anthropologues ont contribué à relever le défi de la modification des pratiques habituelles d’accompagnement des fins de vie en milieu hospitalier en contexte de Covid-19.
Sur l'ile de Luzon, aux Philippines, les peuples locaux, comme les Kalinga, ont inventé des rituels pour lutter contre l'épidémie. Andy Maluche

Tintamarre et Bulalakaw : parer au Covid par le rituel

En Europe comme en Asie du Sud-Est, les sociétés humaines ont réagi à la pandémie de Covid-19 en effectuant de nombreux rituels dont une analyse anthropologique permet de mieux comprendre la fonction.
Cette photo prise le 6 juillet 2019 sur l'île de Djerba, en Tunisie, montre deux corps rejetés par la mer et récupérés par des habitants locaux après le chavirage au large des côtes tunisiennes d'un bateau transportant 86 migrants alors qu'il traversait la Méditerranée de la Libye à l'Italie. Anis Mili/AFP

À l’ombre de la pandémie : mourir et disparaître aux frontières

Les proches des personnes décédées du Covid-19, de même que les familles des migrants disparus en mer, se retrouvent dans l'impossibilité d'effectuer correctement le travail de deuil.
Des travailleurs de la santé de l'équipe d'enterrement de la Croix-Rouge devant le corps d'une victime d'Ebola en 2014. Ils ont déjà expliqué aux proches que tout le respect dû au cadavre sera observé. Francisco Leong/AFP

Comment réinventer les rites funéraires en temps de Covid-19 ?

L’accompagnement de fin de vie et le traitement du corps des défunts demeurent des aspects importants de la gestion de la crise du Covid-19. Voici comment on pourrait s’y prendre.
Une image de la série Santa Clarita Diet. Capture d'écran

Demain, tous cannibales ?

Le scientifique suédois Magnus Soderlund a récemment questionné les freins symboliques, économiques et sanitaires qui entourent le cannibalisme : décryptage.
La Venerina, au Musée du Palazzo Poggi, Bologne du sculpteur Clemente Susini. Ce type d'objet suscite les passions. Wikimedia

Quand le corps mort devient objet érotique

C’est bien les deux mains dans les chairs molles et odorantes des cadavres ouverts comme des plaies béantes que le public se complaît. Et comment l’en blâmer ?

Top contributors

More