Menu Close

Articles on Asie-Pacifique

Displaying 1 - 20 of 23 articles

Tsai Ing-wen, la présidente taïwanaise, durant une cérémonie tenue le 18 novembre 2021 à l’occasion de la mise en service d’une version améliorée du F-16 américain à la base militaire de Chiayi, dans le sud de l’île. Sam Yeh/AFP

Taïwan et la rivalité sino-américaine : le monde peut-il basculer ?

La Chine met de plus en plus la pression sur Taïwan. La montée des tensions pourrait-elle déboucher sur un conflit de grande envergure ?
Pour financer ses équipements militaires de pointe, comme ici ses sous-marins nucléaires d'attaque (SNA), la France a besoin des débouchés que constitue la vente d'armes à l'étranger. Ici, lancement officiel des Suffren, à Cherbourg le 12 juillet 2017. Ludovic Marin/AFP

Sous-marins australiens : le modèle français d’exportation d’armes en question

La rupture par l’Australie du contrat français au profit d’AUKUS témoigne du modèle d’exportation d’armes américain : à l’inverse de la France, les É.-U. ne sont pas dépendants de leurs ventes.
Le secrétaire à la Défense américain, Lloyd Austin, accueille le premier ministre australien, Scott Morrison, au Pentagone pour discuter du pacte AUKUS, le 22 septembre 2021. Drew Angerer/Getty Images/AFP

AUKUS : la France, grande perdante du duel américano-chinois

Plus que pour des sous-marins nucléaires, l’Australie a fait le choix des États-Unis pour les garanties de sécurité qu’ils lui fournissent. La France et l’Europe vont devoir se repositionner.
Le 20 décembre 2016, à Canberra, Jean‑Yves Le Drian, alors ministre français de la Défense, signe le « contrat du siècle » avec le premier ministre australien de l’époque Malcolm Turnbull. Brenton Edwards/AFP

Pourquoi la rupture par l’Australie du « contrat du siècle » était prévisible

Pour l’Australie, le dilemme était simple : se conduire en nation souveraine et respecter le contrat passé avec la France, ou privilégier sa sécurité et son lien de longue date avec Washington.
L'Australie revient sur l'accord de plus de 55 milliards d'euros qu'elle avait conclu en 2016 avec la France pour 12 sous-marins non nucléaires. Ici, Emmanuel Macron avec le premier ministre australen Scott Morrison à Sydney, le 2 mai 2018. Brendan Esposito/AFP

Pourquoi les sous-marins nucléaires sont un choix militaire judicieux pour l’Australie face à la Chine

Le « coup dans le dos » que l’Australie a porté à la France est lié à un besoin pressant de contrer l’hostilité grandissante de la Chine en s’appuyant sur une alliance de longue date avec Washington.
Réunion virtuelle entre le président américain Joe Biden et les premiers ministres australien Scott Morrison, japonais Yoshihide Suga et indien Narendra Modi, le 12 mars 2021. Kiyoshi Ota/AFP

Le Quad, pilier de la stratégie indo-pacifique de l’administration Biden ?

Le Dialogue de sécurité quadrilatéral (Quad), qui regroupe le Japon, les États-Unis, l’Australie et l’Inde, prend de plus en plus d’ampleur dans le cadre de la rivalité américano-chinoise.
L'emblématique opéra de Sydney vu à travers des drapeaux australien et chinois. Torsten Blackwood/AFP

L’Australie face à la Chine : la montée des tensions

Si l’économie australienne est de plus en plus dépendante de la Chine, les relations politiques entre les deux pays sont, elles, de plus en plus tendues…
Le ministre chinois du Commerce Zhong Shan signe l’accord du pacte commercial du Partenariat économique régional global (RCEP), sous les yeux du premier ministre Li Keqiang, lors du sommet de l’Asean du 15 novembre 2020. Nhac Nguyen / AFP

RCEP : l’intégration commerciale en Asie met les États-Unis au défi de leurs ambitions

Le plus grand accord commercial au monde, signé par 15 pays d’Asie de l’Est, ne devrait pas bouleverser la réalité du commerce mondial. Il affaiblit néanmoins le rôle américain dans la région.
Visioconférence pendant le quatrième sommet du Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP), le 15 novembre 2020, à Hanoï, Vietnam. Nhac Nguyen/AFP

La Chine au cœur de la plus grande zone de libre-échange de la planète

Quinze pays de la zone Asie-Pacifique, parmi lesquels la Chine, viennent de créer une zone de libre-échange immense, regroupant 30 % de la population mondiale. Un atout de plus pour Pékin.
Un partisan de la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen devant son QG de campagne à Taipei, le 11 janvier 2020, jour de sa réélection. Sam Yeh/AFP

Faire du bruit à l’est et frapper à l’ouest : Taïwan aux avant-postes des stratégies chinoises

En apportant son aide à de nombreux pays touchés par la pandémie, la République populaire de Chine cherche à faire diversion, de façon à exercer tranquillement une pression croissante sur Taïwan.
Vue sur la plage n°3, Havelock Island, aux îles Andaman (Inde) où vivent des sociétés « isolées ». Sankara Subramanian

Les sociétés « isolées », un fantasme de touriste

Les imaginaires autour des sociétés dites « isolées » nourrissent une idée fantasmée du « voyage dans le temps » pour de nombreuses personnes, suscitant un tourisme qu’il faut questionner.
La ‘Grande muraille de sable’ créée par Pékin. Vue aérienne de l'archipel Xisha. Pékin a fait émerger des territoires afin de mieux les réclamer en mer de Chine du sud. Steve Iksan/Flickr

Les îles militarisées en mer de Chine du Sud : la partie émergée de la puissance de frappe de Pékin

Alors que le sommet de l’OCS, le G7 et la rencontre Kim/Trump rappellent la montée en puissance de la Chine et les enjeux de sécurité, la mer de Chine méridionale concentre tensions entre puissances.
Veillée le 15 mai à Jakarta après la série d'attaques terroristes ayant frappé le pays. Les citoyens réclament une loi-antiterroriste. Bay Ismoyo/AFP

Indonésie : attentats-suicides en famille au nom du djihad

Les attentats terroristes menés par des familles avec enfants en Indonésie soulignent la place du noyau familial, terreau fertile de la radicalisation.

Top contributors

More