Menu Close

Articles on corps

Displaying 1 - 20 of 49 articles

Cerveau d'un rat et son réseau sanguin vu en imagerie de super-résolution ultrasonore, jusqu'aux capillaires de quelques microns de diamètre, et ce à plusieurs centimètres de profondeur. Inserm / Noémi Renaudin

Un tournant pour les neurosciences grâce aux ultrasons

Grâce à l’échographie ultrarapide, on peut mieux comprendre le fonctionnement du cerveau, et ainsi espérer mieux traiter les maladies cérébrales.
Deux femmes se saluant en respectant les gestes barrières, Marseilles 2020 Clément Mahoudeau/Afp

En temps de Covid-19, nos corps réorganisent les espaces

Les corps, qu’on oublie (trop) souvent dans une économie numérisée, reprennent avec la crise sanitaire toute leur importance. Ils deviennent clef dans l’organisation de nos espaces quotidiens.
Les personnes au corps « en forme de pomme » stockent plus de graisse dans leur abdomen, tandis que celles au corps « en forme de poire » la stockent plutôt dans le bas du corps. Red Confidential/ Shutterstock

Graisse abdominale et décès prématuré : pourquoi il faut vraiment perdre ce ventre

Graisse viscérale ou graisse sous-cutanée ? Selon l’endroit où notre corps stocke le gras, les conséquences sur la santé diffèrent.
Mosaïque d'Antioche montrant diverses protection contre le mauvais œil. On y voit un nain ithyphallique accompagné de l’inscription KAI CY destinée à renvoyer les pensées. négatives vers celui qui les lance Wikipedia

L’intégrité du corps dans l’Antiquité romaine : du handicap à l’atteinte physique

La vision contemporaine qui conduit à l’identification du handicap comme révélateur d’un groupe social spécifique n'était pas celle des Anciens.
Pourquoi notre visage demeure essentiel pour intéragir avec l'autre ? loreva34/pixabay

Que reste-t-il du visage à l’heure du Covid-19 ?

Rencontrer l’autre, c’est avant tout le rencontrer dans son visage, face à face, mais cet autre n’est pas réduit à son apparence, il nous faut franchir la façade afin d’accéder au non visible.
Des exercices comme le jogging n’exigent pas une grande quantité d’énergie — le corps la tire alors principalement des graisses. Shutterstock

La « zone de combustion des graisses » existe-t-elle ?

Bien que l’exercice physique, qui représente environ 50 à 72 % de notre VO₂, utilise plus de graisse comme énergie, la quantité de graisse réellement brûlée est minime.
L'un des propriétaires de la boutique de masques de protection « The F…ing Mask » pose pour une photo à Paris, le 28 mai 2020. La boutique, qui a ouvert une semaine plus tôt, vend des masques en tissu pour se protéger contre le Covid-19. Thomas Coex/AFP

La masque attitude ou la contrainte d’inventer une autre culture

Dans la vie quotidienne, nous devons tous reculer, ne plus toucher ni embrasser, apprendre à regarder, à considérer l’autre autrement pour adopter la Cov-attitude.
J-Lo (la chanteuse et actrice Jennifer Lopez) est une adepte du jeûne intermittent. Amy Sussman / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Jeûner est-il bon pour la santé ?

La pratique du jeûne interroge souvent, notamment sur les impacts physiologiques qu’il peut avoir sur les individus.
Certaines personnes sont plus vulnérables à l’obésité. Shutterstock

Quand il est muté, ce gène rend obèse et diabétique

Nous ne sommes pas égaux devant le surpoids : notre tendance à grossir dépend de nos gènes. L’identification de ceux impliqués dans l’obésité fait espérer la mise au point de nouveaux traitements.

Top contributors

More