Articles on extinction d'espèces

Displaying all articles

Nos modes de vie modernes nous donnent de moins en moins d’occasions de contact avec la nature. Shutterstock

Retrouvons une culture commune de la nature

Peu à peu, nous évinçons la nature du quotidien, de nos modes de vie, de notre culture, et même de notre langage. Il est urgent de la réintégrer à notre culture commune.
Les contributions permises par la science citoyenne offrent aux chercheurs quantité de données sur des espèces présentes aux quatre coins de la France. Shutterstock

Cinq façons d’aider la biodiversité depuis son transat (ou presque)

Face au déclin de nombreuses espèces ordinaires, les vacances sont l’occasion pour les citoyens de 7 à 77 ans de faire avancer la connaissance de la biodiversité... pour mieux la protéger.
Le mandrill (Afrique de l'ouest) est une espèce jugée vulnérable, victime de la chasse et de la déforestation. Ondrej Prosicky/Shutterstock

La « sixième extinction » aura-t-elle lieu ?

6ᵉ extinction, une expression sans appel. Entre hypothèse et spéculation sur l’avenir, les auteurs optent pour la justesse scientifique. Sans minimiser pour autant la perte de biodiversité en cours.
Greta Thunberg (Suède) et Arya Stark (Game of Thrones) : jeunes, frondeuses et déterminées, envers la menace du réchauffement climatique pour Greta et envers la menace venue du froid pour Arya. Per Grunditz/Shutterstock et Fandom

« Warming is coming » : « Game of Thrones » est aussi une fable sur la menace climatique

Lutte contre le danger venu du froid pour eux, venant du chaud pour nous. Entre la série et notre réalité, les enjeux se croisent : ouvrir ou fermer les yeux, s’unir ou non, agir ou retarder l’action.
Le léopard de l’Amour, espèce très rare, est considérée comme en danger critique d’extinction depuis 1996. Photos AFP/Wikipedia

La « cathédrale du vivant » brûle aussi, pourquoi ne faisons-nous rien ?

À quand une vraie mobilisation pour éteindre la perte dramatique de biodiversité ? Si Notre-Dame peut être reconstruite et renaître, les espèces éteintes le seront malheureusement à jamais.
Le 31 octobre, plusieurs centaines de personnes se sont regroupées à Londres devant le Parlement, brandissant un sablier enfermé dans un rond. Le rond symbolise notre planète et le sablier, le compte à rebours de l’extinction. Kay Michael/Flickr

Extinction Rebellion : « Pourquoi je m’engage dans l’action non violente contre le changement climatique »

Ce mouvement britannique, lancé le 31 octobre dernier à Londres, entend défier l’inaction climatique des gouvernements par l’action non violente.

Top contributors

More