Articles on nation

Displaying 1 - 20 of 25 articles

La Crimée est l'un des principaux enjeux de l'affrontement en cours depuis 2014 entre l'Ukraine et la Russie. danielo/shutterstock

À qui la Crimée appartient-elle ? Le regard d'un juriste

Illégale au regard du droit international, l'annexion de la Crimée par la Russie n'en demeure pas moins un objet juridique complexe, qu'il est utile d'examiner à l'aune d'autres événements récents.
La statue de Colbert devant l'Assemblée nationale a été taguée de l'inscription « négrophobie d'État » le 23 juin. Ministre de Louis XIV, il est considéré comme à l’initiative du Code noir. Joël Saget/AFP

Mémoire, histoire et reconnaissance : un débat profond qui mérite les nuances

Les débats actuels autour du racisme, de la mémoire, du passé colonial font rage. Ils traduisent une amplification de failles à l’œuvre depuis un demi-siècle au sein de la société française.
Le problème, pour la communauté française, n'est pas l'existence de diverses communautés en son sein mais la tendance au séparatisme observée parmi certaines d'entre elles. connel/shutterstock

De quoi « communautarisme » est-il le nom ?

La notion de « communautarisme » est aujourd’hui extrêmement répandue. Son emploi pose pourtant divers problèmes.
Alpha Jet, Patrouille de France, armée de l'air, 2016. Martin Wippel Airpower 16/Flickr

Une vie avant la recherche : un militaire face à l’éthique

« L’armée est un formidable lieu d’apprentissage pour qui est capable de prendre du recul sur la mythologie qu’elle véhicule » un ancien militaire devenu spécialiste en éthique raconte.
Mur de commémoration des bataillons australiens et néo-zélandais lors de la Première Guerre mondiale contre les Allemands. Les coquelicots rendent hommage au sacrifice de ces hommes. pxhere

Mourir au combat : pourquoi le sacrifice de soi fait-il débat ?

Comparer l’éthique du sacrifice religieux du terroriste et le sacrifice suprême du militaire peut paraître incongrue, si ce n’est choquant. Et pourtant des traits communs surgissent.
Vue de l'hémicycle, le 29 janvier 2019. Philippe Lopez / AFP

La guillotine majoritaire

Si le « tout proportionnelle » a contribué à enliser la IVᵉ République, on peut aussi bien dire que le « tout majoritaire » asphyxie la Vᵉ.
Eric Zemmour à Bruxelles, le 6 janvier 2015. Emmanuel Dunand / AFP

Éric Zemmour, un symptôme

Nous vivons une époque durant laquelle s’efface le partage entre le vrai et le faux, une époque de falsification de la réalité que cet effacement autorise.
Installation de l'artiste JR sur le chantier du Panthéon, à Paris (juin 2014). Yann Caradec/Flickr

Comment peut-on être cosmopolite ?

Dans un ouvrage récemment paru, Alain Policar défend la possibilité d’un cosmopolitisme « enraciné », « stade suprême de l’humanisme ».
A Paris, lors de la manifestation après l'attentat contre Charlie Hebdo. Maya-Anaïs Yataghène/Flickr

Prénom de nom, quelle histoire (de France) !

« L’affaire Zemmour » laisse pantois, mais elle pose deux questions brûlantes : qu’est-ce qu’être français ? Et comment un Français peut-il honorer son pays ?
Une photo de migrants accrochée à Paris, dans le quartier de Stalingrad. Jeanne Menjoulet/Flickr

Immigration : peut-on concilier humanité et fermeté ?

À l’égard des migrants, seul un humanisme de raison, respectueux des personnes, mais intransigeant à l’égard de leurs actes, peut permettre de concilier humanité et fermeté.
Manifestation pour l'unité de l'Espagne, à Barcelone, le 8 octobre. Pau Barrena / AFP

Nation, culture : le mirage des origines

Comment une nation (ou une culture) peut-elle se reconnaître comme étant essentiellement ce qu’elle a toujours été ?
Journée de l'Europe à Strasbourg, le 9 mai 2009. Francois Schnell/Wikimedia

Demandez la citoyenneté européenne !

Ouvrir la citoyenneté européenne à l’adhésion individuelle protégerait les droits des Européens qui souhaitent garder leur liberté de circulation.
Emmanuel Macron, le 1er juillet, au Parlement européen de Strasbourg. Sébastien Bozon / AFP

Discours au Congrès : les habits neufs du Président Macron

À l’opposé de la « présidence normale » de son prédécesseur, le président Macron souhaite renouer avec la conception présidentialiste des institutions voulue par le général de Gaulle.

Top contributors

More