Menu Close

Artikel-artikel mengenai cerveau

Menampilkan 1 - 20 dari 447 artikel

Notre cerveau n’est peut-être pas l’organe stérile que l’on imaginait… r.classen/Shutterstock

Notre cerveau pourrait lui aussi avoir son propre microbiote

On pensait jusqu’à présent que le cerveau était stérile, préservé des micro-organismes par la barrière hématoencéphalique. Mais des travaux menés ces dernières années sèment le doute…
Plusieurs théories s’opposent parmi les scientifiques pour tenter de percer les mystères de notre vie intérieure. Avery Evans/Unsplash

Comment les neurosciences expliquent-elles la conscience ?

La conscience est toujours un phénomène mystérieux pour les scientifiques. Plusieurs théories s’opposent pour tenter de percer les mystères de notre vie intérieure.
Reconstituer le puzzle de l'évolution de notre cerveau n'est pas une mince affaire. Anne Koeleman/Shutterstock

Comment notre cerveau a-t-il évolué ?

Depuis 7 millions d’années, notre cerveau a évolué. Un nouveau projet de recherche vise à percer les mystères de cette évolution.
Des recherches ont montré qu’une diminution du volume de l’hippocampe précède les signes de déclin cognitif chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. (Shutterstock)

Alzheimer : une nouvelle étude établit un lien entre le déclin cognitif et la taille d’une zone du cerveau

Cette étude montre qu’au moins deux mécanismes différents conduisent au déclin cognitif, tant chez les personnes en bonne santé que chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Au-delà des exercices physiques et sportifs, les activités de la vie quotidienne comme marcher, monter les escaliers ou encore faire le ménage peuvent aussi contribuer à la santé de notre cerveau. lzf/Shutterstock

L’activité physique, une alliée incontournable pour la santé de notre cerveau

En favorisant la naissance de neurones, la connexion entre cellules nerveuses ou l’irrigation du cerveau, l’activité physique participe à améliorer nos capacités cognitives. Mais quelle routine adopter au quotidien ?
Les chercheurs se concentrent actuellement sur la création d'une recette idéale et motivante pour l'entraînement des seniors qui combine à la fois des exercices physiques et cognitifs. PeopleImages.com - Yuri A/Shutterstock

Pour booster son cerveau, quelles activités physiques privilégier après 60 ans ?

Après 60 ans, l’activité physique classique mais aussi via des jeux vidéo interactifs qui font bouger le corps aide à stimuler les fonctions cérébrales. On fait le point sur les pratiques à privilégier.
Image de microscope où les neurones de l’hippocampe (région essentielle à la mémoire), connectés avec les régions du cortex, sont rendus fluorescents. Maxime Villet et Clara Sanchez

Comment les souvenirs sont-ils stockés dans notre cerveau ?

Dans le cerveau, où est rangée notre mémoire ? En réalité, il n’existe pas de zone dédiée au stockage de nos souvenirs, mais des réseaux de neurones distribués dans tout le cerveau.
Dans ses repas, il faut privilégier les sources d’acides gras oméga-3, comme l’huile de colza, les poissons gras, les noix ou encore les graines de lin, qui pourraient avoir un impact significatif sur notre santé. 13Smile/Shutterstock

Un meilleur équilibre oméga-6/oméga-3 dans l’assiette aide à lutter contre l’obésité et ses complications

Dans notre alimentation, l'apport en acides gras oméga-6 et oméga-3 est très déséquilibré. Ce qui augmente le risque d’obésité et pourrait aussi favoriser certains troubles cognitifs.
Les personnes qui sont atteintes de la SLA perdent graduellement la capacité à effectuer des mouvements volontaires en raison d’une perte de communication entre le système nerveux et les muscles. (Shutterstock)

Une nouvelle étude prometteuse pourrait mener à une réduction des symptômes de la sclérose latérale amyotrophique

Une nouvelle étude montre qu’il est possible de réduire les symptômes de la sclérose latérale amyotrophique en diminuant l’inflammation engendrée par les cellules immunitaires dans le cerveau.
La prosopométamorphopsie déforme la perception des visages. Pour la première fois, des représentations précises, comme celle illustrant cet article, ont pu être réalisées. A. Mello et al.

Prosopométamorphopsie : Quand le cerveau ne perçoit plus que des visages distordus

Fascinante et troublante, la prosopométamorphopsie est une très rare affection qui perturbe la perception des visages. Un nouveau cas clinique permet de mieux la comprendre.
Micrographie électronique à balayage colorisée d'une cellule (rose) infectée par des particules du virus SARS-CoV-2 (vert et violet), isolée à partir d'un échantillon de patient. Image prise au NIAID Integrated Research Facility (IRF) à Fort Detrick, Maryland / NIAID/NIH

Covid-19 : comment le coronavirus détruit des neurones essentiels pour la fertilité et la cognition

Loin de n’être qu’un « banal » virus respiratoire, le coronavirus SARS-CoV-2 peut envahir de nombreuses sortes de cellules dans notre corps. Y compris dans le cerveau, normalement si bien protégé.
La plupart des gens ne consomment que la moitié de la quantité de fibres alimentaires recommandée, ce qui peut avoir un effet négatif sur leur santé. (Shutterstock)

Les fibres alimentaires n’agissent pas seulement sur le côlon – le système immunitaire, le cerveau et la santé globale en bénéficient également

Les fibres ne sont pas seulement associées à la santé du côlon ; elles influencent aussi la santé globale et la santé du cerveau par l’axe intestin-cerveau. Mais toutes les fibres ne se valent pas.
Est-ce le cerveau qui contrôle l’orgasme, ou l’inverse ? Ce qui est prouvé, c’est que l’orgasme peut avoir des effets bénéfiques sur la santé. agsandrew / Shutterstock

L’orgasme, une symphonie cérébrale parfaitement orchestrée

Différentes zones du cerveau sont impliquées dans l’extase sensorielle qui caractérise l’orgasme. Certaines sont activées, d’autres inactivées, comme les instruments d’un orchestre.
En essayant d'être multitâche, nous reportons en réalité notre attention d'une tâche à l'autre rapidement, ce qui peut mener à une surcharge cognitive. perfectlab/Shutterstock

Charge mentale : comment éviter une surchauffe du cerveau ?

La charge mentale reste difficile à définir et à étudier en situation réelle. Elle constitue cependant une notion centrale à l’ère du tout-numérique.
Avec ses 302 neurones (ici rendus fluorescents en vert), Caenorhabditis elegans constitue un modèle particulièrement simple mais éclairant pour comprendre les mécanismes neurobiologiques. Heiti Paves/Wikimedia Commons

Un petit ver pour décrypter les mystères de notre cerveau

C. elegans a beau être minuscule, c’est une star des laboratoires. En modélisant son système nerveux, les scientifiques veulent en apprendre plus sur les mécanismes qui fondent nos comportements.
Lorsqu’un locuteur en bonne santé ne parvient pas à trouver un mot de son lexique qu’il a l’impression de connaître, les spécialistes du langage parlent du phénomène du « mot sur le bout de la langue ». (Shutterstock)

Est-ce normal d’oublier des mots quand on parle  ? Quand doit-on s’inquiéter  ?

Nous avons tous déjà oublié le mot dont nous avions besoin au milieu d’une phrase, et nous connaissons la sensation de l’avoir sur le bout de la langue. Mais quand est-ce que l’on doit s’inquiéter ?

Kontributor teratas

Lebih banyak