Menu

Articles on masques

Displaying 1 - 20 of 21 articles

Se soucier de l'autre répond à des prescriptions parfois difficiles à appliquer. Pexels

Pourquoi faut-il se soucier d’autrui ?

Les prescriptions morales comme le souci de l’autre sont des prescriptions normatives : elles commandent, elles exigent certaines actions, elles nous disent ce qui est bien ou juste.
Lorsqu’ils sont infectés, les gens qui portent des masques sont plus susceptibles d'avoir des symptômes plus légers. Wenmei Zhou/Vecteurs de vision numérique via Wenmei Zhou / Digital Vision Vectors via Getty Images

Masques et protection : inhaler moins de coronavirus signifie tomber moins gravement malade

Dans les lieux où le port du masque est respecté, les formes sévères de Covid-19 semblent moins fréquentes. Les masques protégeraient donc non seulement les autres, mais aussi leurs porteurs.
Le port du masque, comme le préservatif suscite l'adhésion des individus en fonction de leur compréhension du risque. cottonbro/pexels

Masques, préservatifs : une question de « bon sens » ?

Les travaux sociologiques portant sur le virus du sida invitent à formuler des hypothèses susceptibles d’éclairer certains comportements intrigants ayant cours depuis l’apparition de la Covid-19.
Statue masquée place du Trocadéro à Paris le 6 août. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le masque, pour la liberté de tous

Le port du masque ne devrait pas être considéré comme une entrave à notre liberté, mais au contraire comme une manière de la promouvoir.
La présence de règles entourant le port du masque n'est pas seulement liée aux conditions sanitaires, mais au type de gestion du système de santé d'un pays. shutterstock

L’obligation de porter le masque, une application sanitaire de la méthode Toyota

Nous ne portons pas un masque uniquement pour nous protéger du virus, nous le faisons pour réduire la charge sur un système de santé qui ne sait plus s’adapter en raison de son mode de gestion.
Le couvre-visage est déjà obligatoire dans tous les transports en commun au Québec depuis le 13 juillet et le sera dans tous les lieux publics fermés à compter du 18 juillet. LA PRESSE CANADIENNE/Graham Hughes

Port obligatoire du masque : le principe de précaution s'applique

Le masque peut protéger la société de l’impact que les effets du virus pourraient avoir sur notre santé à long terme.
Les aérosols sont constitués de minuscules gouttelettes respiratoires en suspension dans l'air. Jeffrey Coolidge/AFP

Covid-19 : la diffusion par aérosol, une menace plus grande que l’OMS ne le supposait

Le 6 juillet, plus de 200 scientifiques ont écrit une lettre ouverte à l’OMS, avertissant contre le risque transmission du coronavirus par aérosol. L’institution a depuis revu ses positions.
Pourquoi notre visage demeure essentiel pour intéragir avec l'autre ? loreva34/pixabay

Que reste-t-il du visage à l’heure du Covid-19 ?

Rencontrer l’autre, c’est avant tout le rencontrer dans son visage, face à face, mais cet autre n’est pas réduit à son apparence, il nous faut franchir la façade afin d’accéder au non visible.
L'un des propriétaires de la boutique de masques de protection « The F…ing Mask » pose pour une photo à Paris, le 28 mai 2020. La boutique, qui a ouvert une semaine plus tôt, vend des masques en tissu pour se protéger contre le Covid-19. Thomas Coex/AFP

La masque attitude ou la contrainte d’inventer une autre culture

Dans la vie quotidienne, nous devons tous reculer, ne plus toucher ni embrasser, apprendre à regarder, à considérer l’autre autrement pour adopter la Cov-attitude.
Une caissière à Paris, le 24 mars 2020. Alain Jocard/AFP

Des « invisibles » tombent le masque

Caissières, éboueurs, vendeurs… Ils sont en première ligne depuis le début de la pandémie. Comprendre la manière dont le masque sanitaire pénètre leur univers éclaire leur vécu de la crise.
Masques faits mains ou distribués en urgence, la pénurie fait débat. Mulhouse, le 11 mai. SEBASTIEN BOZON / AFP

Vidéo : Comprendre la pénurie des masques en France

Arnaud Mercier établit une archéologie des choix de politique publique qui permet de comprendre comment la France se trouve aujourd’hui en situation de « pénurie ».
Gants, masques, blouses… le plastique à usage unique, grand gagnant de la pandémie. Shutterstock

Le retour en force du plastique, dommage collatéral de la pandémie

La pandémie a provoqué une explosion de l’usage du plastique, à l’hôpital et dans les foyers. Nombre des résidus générés ne peuvent être recyclés et sont donc incinérés ou envoyés à la décharge.
La perception visuelle des informations qui se dessinent sur le visage des interlocuteurs, ainsi que leur traitement, sont des processus déterminants pour la compréhension et la mémorisation des phrases. Shutterstock

Enseigner avec un visage masqué : un défi ?

Masquer le visage des enseignants et de leurs élèves risque de constituer un facteur d’instabilité dans les échanges en classe. Quelques conseils pour anticiper les difficultés.

Top contributors

More