Menu Close

Articles on revues scientifiques

Displaying 1 - 20 of 28 articles

ImagePODCAST.

Podcast « Les mots de la science » : P comme peer review

Cet épisode est dédié à la notion de « peer review », l’évaluation par les pairs, un aspect fondamental de la production de la science. Comprendre ce procédé permet de distinguer qui est légitime à s’exprimer sur un problème donné aux yeux de la communauté scientifique.
La période de confinement a accru la pression des charges domestiques sur les femmes, avec un retour à un partage traditionnel des rôles sociaux entre les sexes. Image by Comfreak from Pixabay

Covid-19 : pourquoi cette crise peut creuser les inégalités entre chercheurs et chercheuses

Certaines revues ont constaté une baisse de publications du côté des chercheuses pendant la crise de la Covid-19. Loin d’être une simple parenthèse, ce décrochage peut avoir des conséquences durables.
On peut vouloir ouvrir pour partager les savoirs, être plus transparents, faire progresser la recherche plus rapidement… Drawlab19/Shutterstock

Pourquoi les chercheurs ouvrent-ils leurs recherches ?

Les motivations des chercheurs pour ouvrir leurs recherches sont multiples, mais les jeunes s’interrogent sur la prise en compte de ces pratiques dans l’évaluation, en particulier à l’embauche.
Le système de revues scientifiques peut être détourné au bénéfice d'une communauté. Jamesbin / shutterstock

Être juge et partie, ou comment contrôler une revue scientifique

Les revues scientifiques sont dirigées par des chercheurs, experts de la discipline, qui travaillent, dans ce cadre, pour les maisons d’édition scientifique. Deux cas de dérives du système.
Avec 330 millions d’utilisateurs par mois dont un nombre conséquent de scientifiques et d’épidémiologistes, Twitter, notamment, a permis d’accélérer le partage du génome entier du premier séquençage du virus, 10 jours après l’annonce de la pandémie. shutterstock

Covid-19 : voici l’ère des influenceurs scientifiques sur les réseaux sociaux !

La montée en puissance de la vulgarisation scientifique a poussé les scientifiques à coloniser les réseaux « grand public » comme Facebook et Twitter.
Édouard Philippe en conférence de presse le 28 mars 2020, devant des courbes expliquant la réduction du pic de l'épidémie de Covid-19. GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP

Science ouverte en temps de coronavirus : publication en temps réel

Est-il possible de faire de la science dans l’urgence ? Les règles établies de validation des avancées scientifiques sont bouleversées par l’utilisation d’outils ouverts au grand public.
La science est une affaire de collectif. ThisisEngineering RAEng / Unsplash

La science ouverte : refaire circuler le savoir librement

La science ouverte pourrait être un changement majeur de paradigme dans le partage du savoir scientifique : ne plus le faire payer, partager tout simplement.
Campus de l'Université de Stanford (États-Unis), sur la deuxième marche du podium du QS 2020. Shutterstock

À quoi servent les classements universitaires

Le classement de Shanghai 2019 vient de paraître. Que mesure vraiment ce type de palmarès : qualité de la recherche, enseignement ou notoriété ? Et face à leur influence, quelle stratégie développer ?
La home de Sci-Hub. Sci-hub

Qui veut la peau de Sci-hub ?

Un tribunal français a obligé les fournisseurs d’accès à Internet à bloquer le site Sci-hub qui permet un accès libre aux publications scientifiques. Qu’est-ce que cela veut dire ?
Les enseignants-chercheurs doivent réfléchir à de nouveaux modes de diffusion s'ils veulent toucher le grand public et peser dans les débats d'actualité. Shutterstock

Débat : Comment renforcer la place des sciences sociales dans l’espace public

Si les sciences sociales ont beaucoup à apporter aux débats d’actualité, les travaux des enseignants-chercheurs restent invisibles du grand public. Cinq propositions pour changer la donne.
Le digital serait-il un OUNI (Objet utilisable non identifié) ? REDPIXEL.PL / Shutterstock

Digital : mais de quoi parle-t-on vraiment ?

À ce jour, aucune étude scientifique n’a permis d’appréhender convenablement ce que recouvrait le terme de « digital ». Ce qui n’empêche pas son utilisation à tort et à travers…

Top contributors

More