Articles on conflit

Displaying 1 - 20 of 63 articles

Des soldats montent la garde près de cercueils. Un attentat a frappé la cathédrale au sud de l'ïle de Mindanao le 28 janvier 2019. NICKEE BUTLANGAN / AFP

Pourquoi les processus de paix échouent-ils ?

La majorité des accords de paix modernes sont rompus dans les cinq ans. Pourquoi ces traités sont-ils voués à l’échec ?
Plus de 250 000 personnes ont été contraintes à l'exil en raison des violences dans l'Est de la RDC. United Nations/Flickr

Le rôle des multinationales dans les violences en Afrique

Les firmes étrangères, qui gèrent elles-mêmes la sécurité de leurs activités, participent à l’entretien des conflits miniers sur le continent.
Le porte-parole des Talibans, Mohammad Abbas Stanikzai, lors de pourparlers sur l'Afghanistan organisés à Moscou, en février 2019. Yuri Kadobnov / AFP

Afghanistan : peut-on faire la paix avec les talibans ?

Loin d’être une force extérieure ou marginale, les talibans sont une force politique et militaire bien enracinée, notamment dans l’Afghanistan rural, conservateur, principalement en zone pachtoune.
Un garçon soudanais brandit le drapeau national après que le président Omar el-Béchir a été démis. Khartoum, la capitale du Soudan, le 12 avril 2019. AFP/EBRAHIM HAMID

La chute d’Omar Al-Bachir n’est que le début d’un Soudan nouveau

Désormais incarcéré, le président soudanais Omar Al-Bachir avait réussi à surmonter une série de crises au prix du verrouillage du pays. De nombreux défis attendent ses successeurs.
Rassemblement contre Khalifa Haftar sur la place des Martyrs de Tripoli, le 12 avril 2019. Mahmud Turkia/AFP

Bataille de Tripoli : la méprise de Khalifa Haftar

Pourquoi Khalifa Haftar et les gouvernements occidentaux se sont trompés sur la réaction que la tentative de prise de Tripoli allait susciter dans l’ouest du pays.
Caroline Hussler, « Manager les tensions dans l'entreprise », dans « Fenêtres ouvertes sur la gestion ». Capture d'écran.

Vidéo : Manager les tensions dans l’entreprise

Et s’il fallait parfois plutôt chercher à exacerber les tensions plutôt que de vouloir toujours les apaiser ? Entretien avec Caroline Hussler.
Ali Darassa, le dirigeant de l'UPC, l'un des principaux groupes armés en Centrafrique (ici le 16 mars 2019, près de la localité de Bambari). Florent Vergnes/AFP

Centrafrique : quand l’objectif est la négociation et non la paix

Les accords de paix en Centrafrique signés jusqu’à présent sont des échecs calculés dans le cadre d’un jeu d’acteurs sur une scène de conflit bloqué.
Le premier ministre Narendra Modi lors d'un événement politique dans l'état indien du Jammu et Cachemire, le 3 février 2019. Rakesh Bakshi/AFP

Le Cachemire, cet involontaire allié de Narendra Modi

L’escalade avec le Pakistan a permis à l’Inde de Modi de détourner le regard de la région réellement sous tension : le Cachemire.
A Gao (Mali), le 13 novembre 2018, après un attentat suicide qui a fait trois morts. AFP

Comment le djihad armé se diffuse au Sahel

Tout choix d’implantation géographique implique nécessairement une insertion sociale locale, et des connexions humaines opérationnellement utiles.
Des soldats ukrainiens en position près de la localité de Marioupol, dans l'est de l'Ukraine, le 29 novembre 2018. Sega Volskii / AFP

Russie-Ukraine, une dangereuse accumulation des contentieux

Si le conflit dans le Donbass reste le point de tension principal, les contentieux russo-ukrainiens ne cessent de croître dans tous les domaines au moment où l’Ukraine entre en période pré-électorale.
Un combattant pro-gouvernemental dans les faubourgs d'Hodeïda, le 15 novembre 2018. Stringer/AFP

Les guerres du Yémen

Il est illusoire d’élaborer un plan de paix sans prendre en considération la pluralité des acteurs du conflit yéménite et des enjeux locaux, régionaux et internationaux qui s’y superposent.
Sur le marché central de Mopti (centre du Mali), le 13 octobre 2018. Michèle Cattani/AFP

Entre faux djihadistes et faux chasseurs traditionnels, les civils piégés dans le centre du Mali

Les civils du centre du Mali sont réduits au silence, pris en tenailles par les divers groupes armés qui écument la zone en toute impunité et dont l’identité réelle est difficile à définir.
Manifestation contre l'élection d'Ibrahim Boubacar Keïta, le président du Mali, le 15 septembre 2018. Michèle Cattani/AFP

Le Mali, une démocratie élective sans électeurs

Plusieurs semaines après le vote, l’opposant Soumaïla Cissé continue à mobiliser ses partisans partout au Mali et dans plusieurs capitales étrangères pour dénoncer une élection fraudeuse.

Top contributors

More