Menu Close

Articles on séparatisme

Displaying 1 - 20 of 32 articles

La première ministre Nicola Sturegon réagit à l’annonce de la victoire de son parti, le SNP, aux élections législatives écossaises, à Glasgow, le 7 mai 2021. Andy Buchanan/AFP

Écosse : l’indépendance en point de mire

En plébiscitant le SNP, parti de la première écossaise Nicola Sturgeon, aux élections législatives du 6 mai, les Écossais ont exprimé leur appui à la tenue d’un nouveau référendum d’indépendance.
Le drapeau de la « République populaire de Donetsk » hissé à proximité du monument à Lénine qui trône dans le centre de Donetsk, lors d’un concert organisé par les autorités de la région séparatiste en octobre 2014. Philippe Desmazes/AFP

Au Donbass, la guerre est aussi celle des mémoires

Un retour sur l’histoire de la ville de Donetsk permet de mieux comprendre que le conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine est en bonne partie mémoriel.
Un nouveau découpage des frontières des États issus du démantèlement de la Yougoslavie ne se ferait pas sans heurts. Harvepino/shutterstock

Balkans : le dangereux projet de redécoupage des frontières

Un « non paper » attribué au gouvernement slovène secoue actuellement les Balkans. Ce document diplomatique non officiel a pour projet de redéfinir les frontières des pays issus de l’ex-Yougoslavie.
Mohammed Moussaoui, président du CFCM, Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris, et d'autres représentants du CFCM reçus à l'Elysée le 18 janvier 2021. après avoir signé une « charte » de la laïcité. Ludovic Marin/AFP

La Charte des principes pour l’islam de France interroge

Prenant acte des vives inquiétudes exprimées par les autorités sur l’islam et ses liens avec le terrorisme, les rédacteurs du Conseil français du culte musulman ont proposé une charte polarisante.
Des musulmans durant la prière, devant la Grande Mosquée de Paris, à Paris, le 25 juin 2017. Zakaria Abdelkafi/AFP

Les impensés de la « réforme de l’islam »

L’idée d’une réforme de l’islam a une véritable légitimité dans le champ islamique et fut même théorisée par nombre de penseurs, savants, hommes ou femmes, depuis au moins le début du XIXᵉ siècle.
Gérald Darmanin et Marlène Schiappa arrivent à la préfecture de l'Essonne, à Évry, pour une réunion sur le projet de loi « confortant les principes républicains », le 9 décembre 2020. Thomas Samson, AFP

Lutter contre le « séparatisme » sans en cerner les enjeux peut coûter cher

Le projet de loi « confortant les principes républicains » prend le risque de stigmatiser les musulmans et ne s’attaque pas aux discriminations qui demeurent importantes en France.
Emmanuel Macron a prononcé le 2 octobre un discours dans lequel il a exhorté au «réveil républicain» aux Mureaux (Yvelines). Ludovic Marin, AFP

Pourquoi le « projet de loi confortant les principes républicains » risque paradoxalement de les affaiblir

Le projet de loi «confortant les principes républicains » prend paradoxalement le risque d’affaiblir ces principes car il ne s'attaque pas aux inégalités qui touchent certaines populations.
Même si une majorité d'entreprises se retrouve aujourd'hui confrontée au fait religieux, le nombre de dysfonctionnements reste peu élevé. Y.Gq_photo / Shutterstock

Quatre situations qui illustrent la complexité du fait religieux au travail

Les clarifications attendues dans la « loi confortant les principes républicains » ne devraient pas avoir de grande influence sur la réalité du terrain, où la question se règle au cas par cas.
Des membres du Secours islamique de France distribuent une part de bûche et des kit d'hygiène à des sans abris lors d'une maraude de noël, le 24 décembre 2009 à Saint-Denis. MEHDI FEDOUACH / AFP

Les ONG musulmanes au cœur des débats sur le séparatisme

Les ONG musulmanes françaises se trouvent soumises à une double injonction paradoxale comme de nombreux Français musulmans, soupçonnés soit de « communautarisme » soit de prosélytisme.
Un militaire de l'opération Sentinelle en vigilance devant une église à Marseille le 3 novembre 2020. Christophe SIMON / AFP

« Séparatisme » : et si la politique antiterroriste faisait fausse route ?

Une étude récente montre que contrairement à certains discours, la population « musulmane » en France fait très largement confiance aux institutions de la République.
Kimberlé Crenshaw, la juriste américaine qui a conçu l'idée d'intersectionnalité, ici en avril 2019. Mohamed Badarne/Heinrich-Böll-Stiftung from Berlin, Deutschland

Débat : Pourquoi l’intersectionnalité ne suffit pas

Les thèses de l’intersectionnalité font polémiques dans le débat public : il est cependant nécessaire de les comprendre et de les interroger à l’aune d’une société toujours plus inégalitaire.
Certaines femmes revoient leurs ambitions à la baisse face à l’impossibilité d’exprimer leur identité religieuse au travail. Prostock-studio / Shutterstock

Stigmatisation : les femmes voilées en entreprise contraintes de réorienter leurs carrières

Une étude met en évidence 6 stratégies de bifurcation professionnelle chez les femmes qui veulent travailler en portant le voile.
Stepanakert, le 4 octobre 2020. Karo Sahakyan/Armenian Government/AFP

Arménie-Azerbaïdjan : le retour de la guerre au Haut-Karabagh

Quelles sont les causes du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour du Haut-Karabagh, qui dure depuis plus d’un siècle, et pourquoi les hostilités viennent-elles de reprendre ?
Les enfants qui suivent une scolarité à domicile devront reprendre le chemin de l'école en septembre 2021, a déclaré Emmanuel Macron. (Ici, rentrée scolaire en 2017, à Vertou) Loic Venance/AFP

Instruction à domicile : de quoi parle-t-on ?

Depuis la loi Ferry de 1882, c’est l’instruction, et non l’école, qui est obligatoire en France. Alors que l’école à la maison progresse, les annonces d’Emmanuel Macron le 2 octobre changent la donne.
Emmanuel Macron doit s'exprimer le 2 octobre sur la question des ‘séparatismes’ en France. Christophe PETIT TESSON /AFP

Séparatisme : une loi est-elle vraiment nécessaire ?

La montée des séparatismes est un phénomène ambigu voire qui reste à prouver, et si l’arsenal juridique peut être amélioré, les pouvoirs publics possèdent déjà l’essentiel des instruments nécessaires.
La cavalerie roumaine franchit la rivière Prout, à la frontière de la Roumanie avec la Moldavie et l'Ukraine, en septembre 1941. La junte fasciste roumaine de Ion Antonescu avait renversé le roi Carol II et s'était alliée à Hitler contre Staline en octobre 1940. AFP

Le 9 mai vu de Moldavie : une « mémoire Smuglyanka »

Territoire en large partie roumain en 1940, l’actuelle Moldavie a été envahie par l’URSS, reprise par la Roumanie fasciste avant de redevenir soviétique. Cette histoire a laissé des traces profondes.

Top contributors

More