Menu Close

Articles on taxe carbone

Displaying 1 - 20 of 38 articles

Ce projet s’intègre dans le cadre, à la fois, de sa nouvelle stratégie commerciale et du « Green Deal » (« pacte vert »), visant à faire de l’Europe, d’ici à 2050, le « premier continent neutre en carbone ». Shutterstock

UE : les trois limites du projet de taxe carbone aux frontières

Effectivité, compatibilité avec les textes de l’OMC, calcul de l’empreinte carbone… Le dispositif voté par les eurodéputés en mars dernier laisse plusieurs questions essentielles en suspens.
Le président de la République Emmanuel Macron s'adresse aux 150 membres de la convention citoyenne pour le climat le 29 juin dernier au palais de l’Élysée. Christian Hartmann / AFP

La preuve par trois : les propositions de la convention citoyenne, si loin du compte…

L’analyse détaillée de la limitation de vitesse à 110km/h sur autoroute, des incitations à l’adoption du véhicule électrique ou encore de la taxe aux frontières, révèle leur portée limitée.
Comment limiter les émissions de gaz à effet de serre sans perturber les relations commerciales entre l’Europe et le reste du monde ? kirill_makarov / Shutterstock

Taxe aux frontières, une réponse nécessairement européenne

Comme l’a montré l’économiste William Nordhaus, fixer au niveau de l’UE un prix du carbone unique, dissuasif, et croissant dans le temps apparaît comme une solution nettement plus efficace.
Pour le consommateur, le coût d’acquisition élevé, l’autonomie limitée ou encore le temps de recharge freinent l’achat d’un véhicule propre. Friends Stock / Shutterstock

Podcast : Voiture électrique, des politiques incitatives à la portée limitée

Les marges de manœuvre budgétaires limitées de l'État compliquent la remise à plat d'un système de bonus / malus qui n'a pas encore fait décoller le marché.
La pandémie du Covid-19 est à l'origine d'une chute historique du trafic aérien. Jeff Swensen / Getty Images via AFP

Aéronautique : le Covid-19 signe-t-il la fin des privilèges ?

Le rôle du trafic aérien dans l’essor de la pandémie actuelle pourrait remettre en cause son statut particulier dans un contexte plus large de lutte contre le dérèglement climatique.
Une centrale au charbon du géant allemand de l'énergie RWE à Neurath, dans l'ouest de l'Allemagne, le 29 janvier 2020. Ina Fassbender / AFP

La décarbonation de l’économie ne se fera pas avec les accords internationaux actuels

Les textes comme celui de l’accord de Paris ou de l’ONU restreignent les capacités à mener des politiques ambitieuses. Des pistes peuvent inciter les pays à se mettre d’accord pour aller plus loin.
L'échec de la COP25, en décembre dernier à Madrid, a une nouvelle fois souligné l'urgence de repenser les moyens de lutter contre l’emballement climatique. Oscar Del Pozo / AFP

Les quatre nouveaux piliers de la politique économique face aux crises énergétique et climatique

Établir un prix mondial du carbone, soutenir le pouvoir d’achat, réduire les inégalités et relancer l’investissement public constituent les mesures les plus urgentes à mettre en place.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les dépenses énergétiques ne représentent qu’une proportion faible des coûts de production de l’industrie. Shutterstock

Concilier taxe carbone et compétitivité européenne, c’est possible ?

Depuis des années, l’Europe freine des quatre fers devant l’instauration d'une taxation carbone, craignant pour sa compétitivité. Il y aurait pourtant des façons d’en limiter l’impact.
Depuis quelques semaines, la taxation du kérosène est entrée dans les débats politiques français et européens. Boris Horvat / AFP

Le kérosène ne sera pas taxé, mais pensez à bien fermer votre robinet

Plutôt que de taxer les secteurs polluants, on pourrait s’inspirer des certificats d’économie d’énergie, qui obligent les principaux vendeurs d’énergie à inciter leurs clients à moins consommer.
505 dirigeants d’entreprises ont répondu à une enquête de l’Ademe sur leur perception des questions environnementales et des mesures de régulation possibles. Shutterstock

Environnement : 80 % des chefs d’entreprises en faveur d’une régulation plus stricte

Une enquête menée auprès de chefs d’entreprises révèle qu’ils sont très majoritairement en faveur des mesures de politiques publiques pour l’environnement, y compris contraignantes pour leur activité.
Le recours à la fiscalité affectée acterait une situation de défiance des citoyens à l’encontre de l’État. Hadrian / Shutterstock

Grand débat national : pas de solution miracle à la nouvelle question fiscale

Face à l’épuisement du ressort de la fiscalité indirecte, le gouvernement pourrait être tenté de mettre en place des prélèvements affectés à des dépenses spécifiques. Une option qui a ses limites.
Le haut niveau de taxes en France trouve sa source dans des dépenses publiques supérieures à celles constatées chez nos voisins européens. Birdog Vasile-Radu / Shutterstock

Les étroites marges de manœuvre pour atténuer le « ras-le-bol fiscal »

Une baisse de la fiscalité pour répondre aux revendications des gilets jaunes aurait forcément des conséquences budgétaires et sociales que le gouvernement devra traiter à long terme.
Devant l'hôtel Negresco, à Nice, le 15 novembre 2018. Valery Hache / AFP

17 novembre, le jour des Malcontents

Sans corps institué, sans tête identifiée, sans vertèbres idéologiques, ce mouvement insaisissable s’infiltre dans les fondations fissurées de notre vieille démocratie représentative.

Top contributors

More