Menu Close

Articles on postcolonialisme

Displaying all articles

La ville de Tombouctou et sa région (actuel nord Mali) ont longtemps été au coeur de la circulation des savoirs. Vue sur une dune et un habitant Touareg en 2005. François Xavier Marit/ AFP

L’humanité n’est pas une simple juxtaposition de tribus

Personne ne peut se réclamer propriétaire d'un savoir: les connaissances circulent, ont une histoire et des géographies multiples qui contribuent à penser une humanité dans sa globalité.
Banderole vue lors d’une marche contre le régime d’Abdelaziz Bouteflika. Béjaïa, 23 mars 2019. Ryad Kramdi/AFP

France-Algérie : l’impasse diplomatique

Alors que les relations avec l’Algérie n’ont jamais été aussi mauvaises, il est urgent de renouer le dialogue.
Vue d’une statue en l’honneur des « Femmes qui luttent » placée par des collectifs féministes au rond-point de l’avenue Paseo de la Reforma, d’où l’effigie de Christophe Colomb a été retirée, à Mexico, le 7 octobre 2021. Pedro Pardo/AFP

Mexique : Christophe Colomb est mort, vive la jeune femme d’Amayac !

Analyse du déboulonnement du monument à Christophe Colomb, qui trônait en plein cœur de Mexico depuis 1877, et de son remplacement par une statue plus « locale ».
Un tableau en céramique visible au 10 rue des Petits-Carreaux, à Paris, l’un des derniers témoignages de Paris de l’époque coloniale française, classé aux Monuments historiques depuis 1984, photographié le 17 juin 2020, portant des traces de vandalisme. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Le postcolonialisme : une impasse conceptuelle à interroger ?

Le concept de postcolonialisme est largement usité dans les champs académique et politique. Il est pourtant discutable, notamment parce qu’il tend à essentialiser les sociétés anciennement colonisées.
Une femme tient une pancarte indiquant « Nous sommes des Noirs libres » lors d'une manifestation consécutive à la mort de Joao Alberto Silveira Freitas à Porto Alegre, au Brésil, le 23 novembre 2020. Silvio Avila/AFP

Au Brésil et ailleurs : risques noirs, sécurité blanche

Le racisme est profondément enraciné au Brésil, du fait d’un passé esclavagiste et colonial encore très prégnant dans les structures sociales.
L'avocate française Gisele Halimi photographiée le 6 mars 2004 à Fès lors d'un colloque “Rencontre des femmes des deux bords de la Meditérrannée”. ABDELHAK SENNA / AFP

Gisèle Halimi : plaider pour changer le monde

Gisèle Halimi, figure d’un XXᵉ siècle en ébullition, a croisé des situations qui ont laissé une trace écrite et orale en France, au Maghreb et jusqu’en Palestine
Des ouvriers nettoient une statue d'Andrew Jackson dans le parc Lafayette récemment réouvert près de la Maison Blanche, à Washington DC, le 12 juin 2020. Mandel Ngan / AFP

Débat : Faut-il déboulonner les statues ?

À travers le monde, les statues et monuments représentant des figures majeures du colonialisme et la traite d’esclaves sont devenus la cible des manifestants contre le racisme et la discrimination.
Un soldat français de l'opération Barkhane sur une base des Forces armées maliennes au pied des monts Hombori, région de Gourma (Mali), le 27 mars 2019. Daphné Benoit/AFP

L’enlisement français au Sahel

Le sommet qui a réuni à Pau, le 13 janvier dernier, les dirigeants de la France et du groupe G5 Sahel a débouché sur quelques mesures qui ne suffiront pas à ramener la paix dans la région.
Manifestation contre le CFA, le 16 septembre 2017, à Dakar place de la Nation. Seyllou/AFP

Renoncer au franc CFA ? Une opération périlleuse

Pourquoi quitter une zone stable, qui permet d’avoir une croissance économique soutenue avoisinant les 7 %, au moment où l’Afrique affiche son taux de croissance le plus faible depuis 25 ans (1,6 %) ?
Scène de mœurs, dit Le rapt de la négresse, peinture signée Christiaen van Couwenbergh. [Delft, Pays-Bas], huile sur toile, 105x128 cm, 1632. Cette œuvre représentant le viol d’une femme noire choqua ses contemporains, non pas par sa violence, mais par la représentation d’une relation sexuelle interraciale, jugée déplacée à l’époque. Flickr/Christiaen van Couwenbergh (1604-1667),

« Les imaginaires sexuels coloniaux ont façonné les mentalités des sociétés occidentales »

Comment les pays esclavagistes et colonisateurs ont-ils (ré)inventé l’« Autre » pour mieux le dominer, posséder son corps comme son territoire ? Extraits du livre « Sexe, race et colonies ».
Les généraux français putschistes Edmond Jouhaud, Raoul Salan, et Maurice Challe (de G à D) quittent la délégation Générale, le 23 avril 1961 à Alger, après leur prise du pouvoir (avec le général Zeller) pour s'opposer à la politique algérienne du général De Gaulle. AFP

« Je vous ai compris ! » : le soixantième anniversaire de Mai 1958

Quand de Gaulle arrive le 4 juin 1958 à Alger. Il cherche à rassurer tout le monde – militaires, colons, colonisés – en prononçant son célèbre mais incompréhensible « Je vous ai compris ! ».
Le roi du Behanzin (Bénin) pose devant la statue de son ancêtre du début du XIXIè siècle, lors de sa visite au musée du Quai Branly en 2007. Boris Horvat/AFP

Restitution des biens culturels mal acquis : à qui appartient l’art ?

Comment s'explique le déplacement des œuvres, phénomène constant depuis l’Antiquité ? Et comment les objets d’art cristallisent-ils les enjeux politiques et identitaires ?
Ellen Johnson Sirleaf, présidente de la République du Libéria et première femme élue au suffrage universel à la tête d'un État africain. U.S. Institute of Peace/Flickr

Craintes ou courtisées, les femmes et la politique africaine

Le taux de femmes présentes dans les institutions en Afrique subsaharienne talonne celui de l’Europe. Mais quel est son impact sur les relations entre hommes et femmes dans les sociétés africaines ?

Top contributors

More