Menu Close

Articles on nazisme

Displaying 1 - 20 of 36 articles

Un homme portant un équipement de protection tient une pancarte à l'esthétique nazie indiquant « hygiène totale » lors d'une manifestation contre les mesures visant à freiner la propagation de la Covid-19, à Francfort-sur-l'Oder, le 28 novembre 2020. Adam Berry/AFP

Allemagne : quand le covidoscepticisme entraîne la banalisation du nazisme

En Allemagne, les anti-masques vont jusqu’à se comparer à des résistants au nazisme. L’usage de ces figures historiques est d’autant plus troublant que l’extrême droite connaît une forte progression.
Commémoration du soixante-quinzième anniversaire du bombardement de Dresde, le 13 février 2020. Ronny Hartmann/AFP

Allemagne : le 8 mai 1945, jour de défaite ou de libération ?

En Allemagne, où l’extrême droite progresse, la question de la commémoration du 8 mai 1945 et, plus largement, de la perception de la Seconde Guerre mondiale, n’est pas tranchée au niveau national.
Des personnes habillées en soldats américains de la Seconde Guerre mondiale participent aux commémorations du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes, le 16 décembre 2019, au Mémorial de Mardasson à Bastogne. Dirk Waem/Belga/AFP

Poids et usages de la Seconde Guerre mondiale en Belgique

En Belgique, les deux principales communautés, les Wallons et les Flamands, ont longtemps cultivé des mémoires différentes de la Seconde Guerre mondiale. Cette divergence s’atténue progressivement.
Devant le Monument de la Mère Patrie à Kiev. La sculpture fait partie du Musée de l'histoire de l'Ukraine pendant la Seconde Guerre mondiale. Jusqu'en 2015, ce lieu portait le nom de « Musée national de la Grande Guerre patriotique (1941-1945) ». Ruslan Kalnitsky/shutterstock

L’Ukraine à la recherche de sa propre histoire

La mémoire de la Seconde Guerre mondiale est un enjeu majeur en Ukraine. Ce débat tient notamment une place importante dans son conflit actuel avec la Russie.
Un char de carnaval représente Björn Höcke, le leader régional en Thuringe d'AfD, soutenu par Mike Mohring de la CDU et Thomas Kemmerich du FDP lors du défilé du carnaval du lundi des roses à Düsseldorf, le 24 février 2020. Ina Fassbender/AFP

Endiguer la montée de l’AfD en Allemagne : un combat perdu d’avance ?

La montée en puissance de l’extrême droite en Allemagne s’explique aussi bien par les difficultés des partis traditionnels que par un contexte économique et social propice à la progression de ses idées.
Mémorial aux victimes du communisme de Petřín, à Prague. Il s’agit d’un escalier qui va en rétrécissant et le long duquel descendent sept silhouettes masculines en bronze. La première, celle du bas, est entière, tandis que les autres disparaissent progressivement. C’est ainsi que le sculpteur Olbram Zoubek a choisi de représenter les souffrances des prisonniers politiques détenus dans les années 1950 par le régime communiste tchécoslovaque. Shutterstock

Mémoire du communisme : une polémique européenne

Une récente résolution du Parlement européen condamnant conjointement les crimes du nazisme et ceux du communisme a mis le feu aux poudres. Analyse d’un nouvel épisode d’un long combat mémoriel.
Hommage aux victimes à Christchurch, après l'attentat de mars 2019. Wikipédia

Politiques identitaires et mythe du « grand remplacement »

Inspiré par la métapolitique nazie, le thème du grand remplacement est à présent brandi par l’extrême droite internationale pour attiser les peurs et justifier les violences.
Fatou Bensouda, procureure de la CPI et Robert H. Jackson, deux figures clefs de la justice pénale internationale, de Nuremberg à La Haye. AFP/Wikimedia

Pourquoi les États-Unis rejettent la justice pénale internationale : le précédent de Nuremberg

Aujourd’hui, les partisans de la justice pénale internationale, aux États-Unis comme à la CPI se réclament volontiers de « l’esprit de Nuremberg ». Ce geste rituel mérite cependant un examen critique.
Rassemblement à Hanau, près de Francfort, contre la haine et la xénophobie. Un manifestant porte une pancarte représentant le dirigeant du parti d'extrême-droite AfD en Thuringe, Bjoern Hoecke avec les mots ‘plus jamais’ le 20 février 2020. Odd ANDERSEN / AFP

Comment les sociétés tolérantes se laissent porter par la haine

Assisterions-nous à la lente prolifération et acceptation de la haine ? Celle-ci est encouragée par l'effondrement du système éducatif, le détournement du savoir et la passivité politique et éthique.
Le Mur des Noms du Mémorial de la Shoah de Paris, sur lequel est citée Simone Veil (née Jacob). Stéphane de Sakutin/AFP

Enseigner la Shoah : une mission impossible ?

Entre les affirmations lancées sur les plateaux télévisés par les éditorialistes et la réalité des établissements scolaires, il existe un écart fort. Explications.
Membres de la communauté roms dans u village ‘d'insertion’ à Saint-Genis-les-Ollieres, près de Lyon. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Roms : pourquoi sont-ils aussi haïs ?

Dans certains États européens, les Roms occupent une position sociale aussi basse que les pédophiles et les trafiquants de drogue. Pourquoi subissent-ils exclusion et discrimination ?

Top contributors

More