Menu Close

Articles on crimes contre l’humanité

Displaying 1 - 20 of 47 articles

La yézidie Nadia Murad devenue la porte-parole politique d'une communauté victime de l'Etat Islamique, ici à Biarritz, en France le 9 juillet 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Les Yézidis : du trauma au combat politique

Victimes par excellence de l’État Islamique, les Yezidis sont aujourd’hui représentés par Nadia Murad, figure de la scène internationale qui rompt pourtant avec les traditions de sa communauté.
Kigali, 18 mai 2020 : un homme consulte un article du New York Times consacré à l'arrestation de Félicien Kabuga, survenue deux jours plus tôt. Simon Wohlfahrt/AFP

Rwanda : les enjeux du procès de Félicien Kabuga

Quelles seront les conséquences de l’arrestation en mai dernier, en France, de Félicien Kabuga, considéré comme l’un des grands responsables du génocide rwandais de 1994 ?
Le 13 décembre 2018, le président du Kosovo Hashim Thaçi passe en revue les membres des Forces de sécurité du Kosovo à Pristina. Armend Nimani/AFP

Le président du Kosovo accusé de crimes contre l’humanité : et maintenant ?

Le président du Kosovo Hashim Thaçi vient d’être accusé par le Tribunal spécial pour le Kosovo de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Quelles conséquences pour le pays et pour la région ?
La condamnation de Guillaume Soro l'empêche de se présenter à l'élection présidentielle prévue pour octobre prochain. Sia Kambou/AFP

Justice internationale : l’enjeu Guillaume Soro

L’ancien chef rebelle ivoirien Guillaume Soro vient d’être condamné par un tribunal de son pays à vingt ans de prison pour corruption. La CPI pourrait également se saisir de son cas.
Un membre des Forces démocratiques syriennes (FDS) surveille des prisonniers accusés d'appartenir à Daech, dans une prison du nord-est de la Syrie, dans la ville de Hasakeh, le 26 octobre 2019. Fadel Senna/AFP

Un tribunal international pour juger les djihadistes de Daech ?

Comment juger les combattants de Daech ? Tour d’horizon des diverses options envisageables, des tribunaux locaux à des juridictions internationales qui seraient créées ad hoc.
Mémorial aux victimes du communisme de Petřín, à Prague. Il s’agit d’un escalier qui va en rétrécissant et le long duquel descendent sept silhouettes masculines en bronze. La première, celle du bas, est entière, tandis que les autres disparaissent progressivement. C’est ainsi que le sculpteur Olbram Zoubek a choisi de représenter les souffrances des prisonniers politiques détenus dans les années 1950 par le régime communiste tchécoslovaque. Shutterstock

Mémoire du communisme : une polémique européenne

Une récente résolution du Parlement européen condamnant conjointement les crimes du nazisme et ceux du communisme a mis le feu aux poudres. Analyse d’un nouvel épisode d’un long combat mémoriel.
Mémorial du Cap110 (Anse Caffard), en Martinique en souvenir de la mort des dizaines d'esclaves mort dans un naufrage. Wyder clara/Wikimedia

Les générations actuelles doivent-elles réparer les effets injustes de l’esclavage colonial ?

L’esclavage, ses conséquences forment des injustices historiques injustices historiques que tous condamnent moralement. Mais la condamnation morale peut-elle s’assortir d’une réponse politique ?
Fatou Bensouda, procureure de la CPI et Robert H. Jackson, deux figures clefs de la justice pénale internationale, de Nuremberg à La Haye. AFP/Wikimedia

Pourquoi les États-Unis rejettent la justice pénale internationale : le précédent de Nuremberg

Aujourd’hui, les partisans de la justice pénale internationale, aux États-Unis comme à la CPI se réclament volontiers de « l’esprit de Nuremberg ». Ce geste rituel mérite cependant un examen critique.
Photos des activistes politiques (condamnés pour meurtre) de Mute Nyanya Yawa, Katyana Zoya et Mpitizeli Zoy affichées au-dessus des tombes qu'ils ont partagé au cimetière de ouest Mamelodi, Pretoria, Afrique du Sud, 2018. Phill Magakoe / AFP

La justice sud-africaine rouvre les dossiers de l’apartheid

Vingt-cinq ans après la fin du pouvoir ségrégationniste, la justice sud-africaine rouvre certains dossiers concernant des agents de l’État soupçonnés de crimes graves et qui n’ont guère été inquiétés.
A Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib, le 26 février 2019: un homme tient la dépouille de sa fille tuée dans un bombardement des forces pro-Assad. Anas Al-Dyab / AFP

Débat : En Syrie, le silence ne doit pas recouvrir les crimes commis à Idlib

Renoncer signifie que nous accordons au régime d’Assad et à la Russie une victoire stratégique, mais aussi intellectuelle dont les conséquences seront incalculables en termes de sécurité mondiale.
Le Mur des Noms du Mémorial de la Shoah de Paris, sur lequel est citée Simone Veil (née Jacob). Stéphane de Sakutin/AFP

Enseigner la Shoah : une mission impossible ?

Entre les affirmations lancées sur les plateaux télévisés par les éditorialistes et la réalité des établissements scolaires, il existe un écart fort. Explications.
Interrogatoire d'un prisonnier ‘Viet Cong’ par les forces spéciales A-109 à Thuong Duc, 23 janvier 1967. PFC David Epstein/US Army/Wikimedia

Quand les « héros » d’hier sont les criminels d’aujourd’hui

Au cours du XXᵉ siècle, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des institutions ont permis de changer l’image des autocrates, longtemps perçus comme des héros.
Nadia Murad, co-récipiendaire du Prix Nobel de la Paix 2018, lors de la conférence de presse du National Press Club de Washington, D.C., le 8 octobre 2018. (AP Photos)

Le Canada doit engager des poursuites judiciaires contre les combattants de l’EI qui rentrent au pays

Si le Canada prend vraiment au sérieux les règles de justice internationale, les droits de la personne et l'ordre international, il doit poursuivre en justice ses citoyens qui ont combattu pour l'EI.
Juhapura, quartier d'Ahmedabad né des violences anti-musulmanes dans l'ouest de l'Inde. Charlotte Thomas

Au cœur d’un ghetto musulman dans l’Inde de Narendra Modi

Observer un ghetto musulman en Inde aujourd’hui donne sens aux nombreux actes de lynchages publics régulièrement conduits depuis 2015 par des brigades de nationalistes hindous. Bonnes feuilles.
Un soldat syrien sur le site de l'une des cibles des frappes occidentales, près de Damas, le 14 avril 2018. Louai Beshara/AFP

Syrie : la couleur de la ligne rouge

Il faut imaginer des pistes pour l’après-Bachar, renouer le dialogue avec Moscou comme Téhéran, incontournables en Syrie, ou assumer le risque d’un engrenage possible engagé par Donald Trump.

Top contributors

More