Menu Close

Articles on grande distribution

Displaying 1 - 20 of 67 articles

Une partie des consommateurs repensent tout leur mode d’approvisionnement. Shutterstock

Achats « sobres » : la grande distribution au défi des nouveaux profils de consommateurs

La transition vers une société post-croissance oblige les distributeurs à faire leurs « Rêvolutions ».
En 2020, le marché du vrac pesait environ 1,3 milliard d’euros, contre 100 millions en 2013.

Le passage à la vente en vrac oblige les distributeurs à revoir leurs pratiques

Les évolutions règlementaires visant à réduire les emballages imposent aux enseignes des nouveaux défis en termes d'aménagement des points de vente ou encore de communication sur les produits.
Pour les produits d’entrée de gamme, les communications mettant en avant des prix moins chers que chez les concurrents risquent de dégrader l’image qualité. Milles Studio / Shutterstock

Grande distribution : les consommateurs sont-ils sensibles à la publicité comparative ?

Une étude relève des effets variables de la publicité comparative selon le niveau de gamme des produits proposés en marques de distributeurs (MDD).
Environ 3 Français sur 4 déclarer acheter des produits de leur région au moins une fois par mois. Joanna Urwin Photography / Shutterstock

Suffit-il d’être attaché à une région pour acheter local ?

L’appartenance régionale du consommateur influence positivement ses intentions d’achat de marques ancrées dans un territoire, mais est-ce le seul facteur à prendre en compte ?
Pour les produits comme les fruits et légumes, les consommateurs restent attachés à la possibilité de les voir, les toucher, les sentir ou même les goûter avant de les choisir. Atstock Productions / Shutterstock

Grande distribution alimentaire : comment valoriser l’achat de produits frais traditionnels en ligne ?

Les recherches récentes indiquent qu’en virtuel, les consommateurs se montrent plus sensibles à des offres de fruits et légumes « modérément » difformes, qui véhiculent une image plus qualitative.
Des militants manifestent le 17 juin 2020 devant le ministre français de l'économie et des finances contre la société américaine de commerce électronique Amazon. Ludovic Marin/AFP

Le mouvement anti-Amazon de retour avec la crise de la Covid-19

La fermeture des commerces « non essentiels » met le feu aux poudres et ravive la polémique autour d’Amazon. Pourquoi le géant de l’e-commerce est-il dans le viseur, pour quels résultats ?
Certaines grandes surfaces, comme un magasin Auchan de Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis, ont fermé l’accès aux produits « non essentiels », avant même l’annonce du gouvernement. Bertrand Guay / AFP

Interdiction des produits « non essentiels » dans la grande distribution : une mauvaise réponse à un vrai problème

La fermeture de certains rayons dans les supermarchés apparaît comme une mesure inefficace pour protéger un petit commerce déjà fragilisé.
Les entreprises dotées de compétences dans la logistique, le sourcing et le marketing digital ont pu tirer leur épingle du jeu pendant le confinement. Rido / Shutterstock

Consommation : avec la crise, le e-commerce s'est installé durablement dans nos vies

Le Covid-19 a provoqué l’accélération de certaines tendances de consommation telles que la vente en ligne, poussant ainsi les entreprises à investir dans l’« omnicanalité ».
Les téléspectateurs, à défaut des annonceurs, ont répondu à l'appel lors de la diffusion de la mythique émission de téléréalité Koh-Lanta. TF1 / ALP

Le jeu dangereux des annonceurs autour du succès de Koh-Lanta

Pendant le confinement, de nombreux annonceurs ont déserté les écrans malgré des audiences records. Leur retour à partir du 11 mai révèle des stratégies qui pourraient mettre en péril leur réputation.
Pendant le confinement, les consommateurs forcés de modifier leurs habitudes d'achats ont perçu une augmentation significative des prix. Sebastien Bozon / AFP

Prix bas et responsabilité, les deux exigences des consommateurs déconfinés

Face à la récession, la guerre des prix entre les enseignes de distribution fait rage. Or, une stratégie de communication orientée sur la sécurité et la confiance s’avère aussi indispensable.
L'annonce d'un confinement « jusqu'à nouvel ordre » en mars dernier a généré une peur de manquer et des comportements impulsifs chez les consommateurs. AFP

Quand la faim justifie les moyens : comment expliquer les craintes infondées de pénurie alimentaire ?

Lorsqu’il s’agit de se nourrir, l’Homo œconomicus adopte des comportements bien spécifiques – ce qui explique la ruée des consommateurs vers les supermarchés plutôt que vers les banques début mars.
Entre ruée sur les supermarchés et engouement pour le drive ou les circuits courts, le confinement a provoqué des changements de consommation notables. Martijn Baudoin / Unsplash

Consommation : les intentions d’aujourd’hui ne seront pas forcément les comportements de demain

Les craintes sur le pouvoir d’achat pourraient notamment démentir les intentions des Français qui souhaiteraient désormais privilégier les circuits courts, le bio ou les produits locaux.

Top contributors

More